Nous soutenir
Imprimer

La Baleine de Minke

Taxonomie

Classe : mammifère
Ordre : cétacé
Sous-ordre : mysteceti (ce qui signifie “moustachu” en grec)
Famille : balaenidae.
Genre : balaenoptera
Espèce : acutorostrata (commune) et Bonaerensis (Antarctique)

baleine de Minke

Description

  • taille
    • La Minke de l'Antarctique est parmi les plus petites espèces de rorqual
    • En moyenne, la Minke de l'Antarctique est un peu plus longue que les autres espèces de Minke communes
    • Les mâles matures mesurent en moyenne 8,36 m de long et pèsent 6,2 tonnes, mais elles peuvent atteindre une longueur de 9,63 m et peser jusqu'à 10 tonnes
    • o Les femelles sont légèrement plus longues, avec une longueur moyenne de 7,57 m et une longueur maximum mesurée à 10,22 m
    • Les femelles sont plus grosses que les mâles, atteignant souvent les 10 tonnes
  • Forme
    • La baleine de Minke sont trapues, avec une couche de graisse épaisse de plusieurs centimètres
    • La baleine de Minke a deux longues nageoires pectorales mesurant jusqu'à 1/8 de la longueur totale de son corps, une petite nageoire dorsale et des rainures le long de son dos jusqu'à sa queue
    • La tête est pointue et en forme de torpille, avec un rostre relativement petit
    • Les fanons sont environ au nombre de 300, de couleur jaunâtre et parfois avec des dispositions asymétriques
    • Elles ont entre 50 et 70 rainures ventrales sur la gorge
    • L'aileron dorsal est en forme de crochet et localisé aux environs des deux tiers de la longueur du corps
    • Une large bande blanche recouvre la partie dorsale des nageoires pectorales
    • La queue se termine par deux longues pointes
    • L'aileron dorsale est grand et recourbé en arrière
    • Le rostre est effilé et pointu. Les fanons sont noirs du côté gauche et dans les deux tiers de la partie postérieure du côté droit, le reste des fanons étant blancs. Les filaments des fanons ont un diamètre approximatif de 3 mm. Le crâne des baleines de Minke de l'Antarctique est plus grand que celui des baleines de Minke communes.
  • Couleur
    • Elles sont noires sur le dessus et ont le ventre blanc
    • Similaires aux baleines de Minke communes, les baleines de Minke de l'Antarctique ont un dos gris foncé et un ventre de couleur pâle.
    • Le détail principal pour reconnaître une baleine de Minke de l'Antarctique d'une baleine de Minke commune est l'absence d'une tâche blanche sur les nageoires pectorales pour les premières.
  • Durée de vie
    • Les baleines de Minke peuvent dépasser les 20 ans.

Habitat

On trouve la Minke de l'Antarctique des eaux polaires, au sud des 60°, jusqu'aux eaux tropicales de l'hémisphère sud. Il est plus difficile de déterminer leur localisation au nord de l'Antarctique car elles s'y mélangent avec la Minke commune, ce qui fait que les limites de la répartition des espèces en hiver restent floues. Des Minke de l'Antarctique ont été observées au large du Brésil et de l'Afrique du Sud, ainsi qu'occasionnellement au Pérou. Une proportion inconnue d'entre elles reste dans les eaux de l'Antarctique pendant l'hiver.

Les baleines de Minke communes se trouvent dans le monde entier, dans tous les océans et quelques mers adjacentes. Elles semblent toutefois préférer les régions plus froides à celles tropicales.

Bien que non considérées comme « côtières », ces baleines s'aventurent rarement à plus de 170 km de la terre. Elles entrent de plus fréquemment dans les estuaires, les baies, les fjords et les lagons. Elles sont aussi connues pour entrer plus profondément sous la banquise que les autres espèces de rorqual.

Migration

On trouve les Minke dans tous les océans, bien qu'elles aient été rarement observées sous les tropiques. Elles semblent préférer les eaux glacées, allant jusqu'à la banquise dans les régions polaires jusqu'à parfois être piégées par la glace.

Taille de la population et statut

Les baleines de Minke sont les baleines les plus nombreuses. On estime leur population à presque 800 000 à travers le monde.

Nourriture

Elles se nourrissent avant tout de krill et de petits poissons. On observe des différences de régime alimentaire suivant les régions. Les Minke mangent du krill quasiment exclusivement dans l'Antarctique mais sont plus omnivores dans l'hémisphère nord, se nourrissant de calamars et de petits vertébrés comme la morue, le hareng et la sardine.

Les baleines de Minke de l'Antarctique se nourrissent principalement de krill, qui composait par exemple 100% du contenu de l'estomac de baleines de Minke attrapées dans les eaux glacées et 94% (en poids) de celui de baleines de Minke prises au large. Cela contraste avec les baleines de Minke communes qui se nourrissent d'une plus grande variété de poissons et d'invertébrés. Les baleines de Minke de l'Antarctique se nourrissent principalement tôt le matin et tard le soir de préférence à la limite de la banquise. La consommation de nourriture journalière en été a été estimée à entre 3,6 et 5,3% de la masse totale, constituée par une importante quantité de krill dans la zone d'étude. Il est probable que les baleines de Minke de l'Antarctique mangent des quantités de nourriture largement inférieures durant l'hiver austral, voire quasiment rien durant l'hivernage (selon Best en 1982, comme cité par entre autres Reilly en 2008). La couche de graisse s'épaissit durant la période où elles se nourrissent mais son épaisseur par individu aurait diminué entre 1987 et 2005, ce qui suggérerait une baisse de la nourriture disponible dans les eaux de l'Antarctique.

Les baleines de Minke, comme toutes les baleines, se nourrissent de façon saisonnière et sont des carnivores. Elles passent au tamis l'océan avec leurs fanons. Elles filtrent ainsi le petit plancton polaire, le krill et les petits poissons et chassent même les bancs de sardines, d'anchois, de morues, de harengs et de capelans. Elles ont le même régime alimentaire que les baleines bleues.

La mâchoire de la baleine de Minke est couvertes d'environ 300 paires de fanons courts et flexibles. Les plus larges fanons font moins de 30 cm de long et 13 cm de large. Les poils des fanons sont finement texturés et forment une frange de couleur blanc crème à blanc éclatant.

baleine de Minke

Vitesse/Profondeur/Saut

Les baleines de Minke peuvent plonger jusqu'à 20 à 25 minutes, mais se limitent la plupart du temps à de plus courtes plongées de l'ordre de 10 à 12 minutes. Juste avant de plonger, les baleines de Minke arrondissent le dos mais leur queue ne s'élève pas au dessus de l'eau. Elles respirent à la surface via deux trous situés près du haut de leur tête. Au repos, les baleines de Minke respirent 5 à 6 fois par minute, formant un jet pratiquement invisible s'élevant à 2 mètres au dessus de l'eau. Elles expirent avant d'arriver à la surface, ce qui minimise le jet. Les baleines de Minke nagent normalement à des vitesses comprises entre 5 et 25 km/h mais peuvent accélérer sur de courtes distances de 29 à 34km/h en cas de danger. Pour s'alimenter, la vitesse descend à entre 1,6 et 10km/h.

Reproduction

La période d'accouplement est longue, de décembre à mai dans Atlantique et tout au long de l'année dans le Pacifique. Les mois de naissance les plus nombreuses sont décembre et juin. L'accouplement se déroule lorsque que les baleines sont près de la surface et dans des eaux tempérées. La croissance s'arrête à environ 18 ans pour les femelles et 20 pour les mâles. Les baleines de Minke atteignent l'âge de la puberté à 2 ans.

Un seul bébé nait à la fois. La gestation dure entre 10 et 11 mois, le petit naissant près de la surface dans des eaux tempérées et calmes. Le nouveau né nage instinctivement jusqu'à la surface en 10 secondes pour prendre sa première respiration, aidé par sa mère de ses nageoires. 30 minutes après sa naissance, le bébé sait nager. Le poids à la naissance est de 450 kg et la longueur est de 2,8 m.

Le bébé est nourri par le lait maternel. Les jeunes sont sevrés à 5 mois, mais ils ne deviennent pas sexuellement mature avant 6 ans. La mère et son petit peuvent rester ensemble jusqu'à un an ou plus. Les femelles auraient un petit tous les deux ans.

Faits Intéressants & Histoire

Les baleines de Minke se déplacent soit seules soit en petits groupes de deux à quatre, bien qu'elles puissent atteindre la centaine dans les zones où le krill est abondant. Elles sont connues pour être curieuses, approchant des embarcations et des quais, ce qui n'est pas courant chez ces espèces. Elles sont aussi très acrobatiques, capables de bondir totalement hors de l'eau à la manière d'un dauphin. Les Minke sont de rapides nageuses. Certaines populations migrent : celles du sud comme celles du nord passent souvent l'hiver dans les eaux tropicales, bien que cela arrive à des périodes de l'année différentes à cause des différences saisonnières de leurs habitats d'origine.

Il n'y a que quelques décennies que les baleines de Minke sont devenues la proie des baleiniers, elles étaient jusqu'ici considérées comme trop petites pour être intéressantes. Mais quand les espèces plus grosses se sont faites plus rares, les baleiniers ont commencé à chasser la Minke à la place. Depuis la fin des années 1960 et 1970, le Japon, la Russie (qui ne pratique plus la chasse à la baleine) et, dans certaines proportions, la Norvège se focalisent sur la baleine de Minke. Les scientifiques continuent d'examiner les populations de baleines de Minke dans les zones où elles sont chassées et ont découvert que les plus grandes populations se trouvent dans l'hémisphère sud. Il est dit que les populations de Minke ont augmenté quand elles ont commencé à manger la nourriture jusque là consommée par les plus grandes espèces de baleines maintenant décimées. La population est estimée aujourd'hui à plus d'un million à travers le monde.

Les Minke tendent à être des animaux solitaires, même si elles ont déjà été observées en train de se déplacer en couple ou dans des petits groupes de 4 à 6. Dans les régions polaires, où la nourriture se concentre, il est courant de trouver de plus grands groupes d'animaux se nourrissant. Elles semblent se séparer par âge et par sexe plus que les autres espèces de baleines. Les femelles restent près de la côte, tandis que les mâles restent au large.

Certaines Minke migrent sur de longues distances, mais la plupart ne se déplacent qu'à l'intérieur d'une zone déterminée. Dans certains régions, on trouve des Minke toute l'année. Leur espérance de vie serait d'environ 50 ans. Les orques sont connus pour s'attaquer aux Minke, principalement dans certaines zones de l'hémisphère sud.

La taxonomie de la baleine de Minke est toujours floue. Il y aurait trois espèces de baleines de Minke : la baleine de Minke de l'Antarctique (relativement grande et dépourvue d'une tâche sur les nageoires pectorales), la Minke naine (plus petite que celle de l'Antarctique, avec une tâche sur les nageoires pectorales et vivant dans les eaux tropicales de l'hémisphère sud) et la véritable baleine de Minke (avec la tâche sur les nageoires pectorales et vivant dans l'hémisphère nord).

Efforts de préservation

Sea Shepherd mène les efforts pour défendre et protéger les baleines de Minke des harpons des baleiniers japonais illégaux dans l'Antarctique.

 
FacebookTwitterMySpaceYouTubeLinked In
La boutique
Photos
Nous soutenir