L'Opération Jairo 5

Samedi 11 mai 2019

Sea Shepherd est fière d’annoncer le retour de l’Opération Jairo-Nicaragua.

Bénévoles de l'Opération Jairo 5. Photo Sea Shepherd

Le 11 mai 2019, notre équipe de bénévoles est retournée à Padre Ramos, au Nicaragua. Elle passera les trois prochains mois à protéger les tortues marines et leurs œufs des braconniers.

L’Opération Jairo porte le nom de Jairo Mora Sandoval, un défenseur des tortues costaricain sauvagement assassiné le 31 mai 2013 alors qu’il tentait de protéger des nids de tortues luth. Notre travail s’inscrit dans la continuité de son héritage, car nous continuons à défendre les tortues marines partout dans le monde.

Il s’agit de notre deuxième campagne au Nicaragua. L'automne dernier, notre équipe a en effet travaillé pendant trois mois aux côtés de Sea Turtle Rescue, une organisation locale, pour secourir des tortues olivâtres. Sea Shepherd a ainsi déplacé 3 906 œufs dans une écloserie locale, où les bébés tortues ont pu être couvées en toute sécurité jusqu’au jour de leur libération. Cela a permis de sauver des milliers de vies.

Selon la liste rouge de l’UICN des espèces menacées, six des sept espèces de tortues marines sont inscrites comme menacées ou en danger. Elles sont victimes d’activités et modes de vie humains, tels que la pollution des océans, le réchauffement climatique, l’enchevêtrement dans les engins de pêche, le développement côtier, la consommation et le commerce illicite.

L’Opération Jairo 5 se concentrera sur plusieurs espèces, dont la tortue imbriquée, la tortue olivâtre et la tortue verte. Chaque nuit, notre équipe de dix bénévoles effectuera des patrouilles à la recherche des femelles nicheuses, et continuera à amener les nids à l’écloserie, où ils pourront être couvés en toute sécurité. Notre équipe du département scientifique de Sea Shepherd compte un biologiste qui apportera son aide dans l’écloserie et lors des patrouilles, pour garantir les meilleurs soins apportés aux tortues marines.

Nos bénévoles poursuivront également le nettoyage hebdomadaire des plages afin d’améliorer les chances de survie des mères nicheuses, des bébés, et d’autres espèces marines vivant dans la région.