Sea Shepherd rejoint la lutte pour la protection des manchots pygmées en Australie-Occidentale

Lundi 29 janvier 2018

Sea Shepherd Australie s’est fièrement associée au Conseil pour la Conservation d’Australie-Occidentale et aux autres groupes communautaires locaux afin de protéger l’unique colonie de manchots pygmées d’Australie occidentale ainsi que la vie marine face au projet de construction d’une marina, d’un canal artificiel, et de développement immobilier à Point Peron.

Les vulnérables petits manchots pygmées dépendent des herbiers de zostères de la Baie de Mangles à Point Peron pour se nourrir. En effet, c’est là qu’ils viennent élever leurs petits chaque année, sur Penguin Island. Les scientifiques rapportent qu’il ne resterait plus que moins de 700 couples reproducteurs.

Le Ministre de la Planification du Gouvernement d’État, Rita Saffioti, examine actuellement une proposition qui, si elle est approuvée, serait un véritable désastre pour les manchots pygmées.

Le Directeur Général de Sea Shepherd Australie, Jeff Hansen, basé à Perth, déclare : "Vingt-sept scientifiques et experts nous ont mis en garde : avec le canal et la marina, les manchots pygmées risquent de mourir de faim, perdront leur habitat et seraient probablement tués par les hélices de bateaux."

"Le fait de draguer leurs aires d'alimentation afin de faire place au canal, à la marina et au développement immobilier serait un pur désastre pour l’unique colonie de manchots pygmées d’Australie-Occidentale. L’industrie du tourisme d’Australie-Occidentale, représentant des milliards de dollars, ne serait pas épargnée", continue Jeff.

"Le Gouvernement d’Australie-Occidentale doit plutôt préserver cette zone et soutenir la création du Parc côtier de Cape Peron", ajoute le Directeur.

Sea Shepherd et le Conseil pour la Conservation d’Australie-Occidentale demandent aux personnes souhaitant s’élever contre ce projet de contacter le Ministre de la Planification Rita Saffioti afin d’empêcher que les aménagements programmés à Point Peron soient menés à bien : https://ccwa.good.do/littlepenguins/email/

Le Directeur du Conseil pour la Conservation d’Australie-Occidentale, Piers Verstegen, explique : "Les essais d’aménagement de canaux n’ont engendré que des problèmes partout où ils ont été initiés en Australie-Occidentale. Les canaux ont un impact énorme sur la qualité de l’eau et sur la santé du milieu marin du fait de la réduction de la circulation de l’eau, du dragage, de l’augmentation du trafic maritime et d’autres problèmes."

"La zone de la Baie de Mangles au sud du Détroit de Cockburn est le mauvais endroit pour un canal et une marina. Cette zone est une frayère cruciale ainsi qu’une aire d’alimentation pour les manchots pygmées. Le projet aurait des répercussions profondes s’il venait à aboutir", ajoute M. Verstegen.

"87 % des requêtes remises à la Commission de la Planification d’Australie-Occidentale étaient contre l’aménagement du canal et de la marina, ce qui démontre le manque de soutien de la communauté locale de Rockingham", informe Piers.

Monsieur Hansen rappelle que "Le Gouvernement d’Australie-Occidentale a jusqu’ici adopté une approche respectueuse des questions liées à la vie marine, notamment avec la mise en place de stratégies d’atténuation de rencontre avec les requins les plus innovantes du pays."

"Sea Shepherd demande une nouvelle fois au parti des travailleurs de l’État d’Australie-Occidentale de représenter ses citoyens, les manchots pygmées et nos enfants, qui non seulement aiment les manchots, mais dépendent également d’un milieu marin sain, à l’heure d’aujourd’hui et pour demain", ajoute-t-il.

Une étude menée en 2011 sur les zostères dans la région a démontré que des espèces marines menacées qui se nourrissaient sur les côtes d’Australie-Occidentale pourraient être davantage encore exposées, et que, à l’échelle mondiale, la plus grande menace pour les zostères est le développement immobilier, parce qu’il entraîne une dégradation de la qualité de l’eau et des dommages mécaniques causés par le dragage et la présence de ports, sans compter les facteurs que représentent la croissance industrielle et urbaine sur les côtes.

"Ce projet n’a aucune légitimité sociale, il constitue un risque économique énorme pour de nombreux autres secteurs, et entraînera des dommages environnementaux catastrophiques dans l’une des plus belles régions d’Australie-Occidentale, appréciée par ses habitants comme ses visiteurs venus de par le monde", conclut Jeff.

Informations supplémentaires :

Rapport sur les milliards de dollars produits par l’industrie du tourisme : https://www.tourism.wa.gov.au/Research-Reports/Latest_Visitor_Facts_and_Figures/Pages/Economic-Contribution-of-Tourism-to-WA.aspx

Étude sur les zostères : https://www.perthnow.com.au/news/wa/seagrass-loss-could-threaten-marine-life-ng-3381c612da58b86338139a0bf48f9785