Un drone à vision nocturne de Sea Shepherd abattu par des braconniers dans le Golfe de Californie au Mexique

Mardi 26 décembre 2017

La tension monte dans la lutte pour protéger la vaquita, le marsouin du Pacifique, en danger critique d'extinction.

La veille de Noël, Sea Shepherd a été surpris par des coups de feu provenant de braconniers qui ont provoqué la destruction d'un drone dans le Golfe de Californie au Mexique.

Le navire de Sea Shepherd, John Paul DeJoria, patrouillait à la recherche de braconniers quand l'équipage a remarqué une activité suspecte sur le radar à 21h30 le 24 décembre. Le bateau se trouve en ce moment dans la partie nord du golfe pour l'Opération Milagro IV afin de protéger la vaquita et le totoaba, deux espèces en danger critique d’extinction.

Le capitaine Benoit Sandjian a dirigé l'équipage de Sea Shepherd chargé de faire voler le drone à vision nocturne pour observer les cibles. Trois esquifs se déplaçaient à travers la zone d'exclusion des filets maillants.

Les braconniers se dissimulent fréquemment dans la nuit, et c’est ce que nous soupçonnions dans le cas présent,” a déclaré le capitaine du John paul DeJoria.

Jack Hutton pilote le drone. Photo: Sam Rose PhilipsJack Hutton pilote le drone. Photo: Sam Rose Philips

Les braconniers ciblent le poisson totoaba, en danger critique d’extinction, afin de récupérer leur vessie natatoire. A l'instar des ailerons de requins, ces vessies sont recherchées pour leurs supposées vertus médicinales et vendues sur le marché noir en Chine et à Hong Kong pour des dizaines de milliers de dollars. Les braconniers posent des filets maillants pour capturer des totoaba, mais les filets attrapent tout ce qui croise leur route, y compris le plus petit, mais aussi le plus menacé des cétacés au monde : la vaquita.

Le drone a parcouru environ 2,8 milles marins depuis le bateau et survolait une embarcation suspecte quand 5 coups de feu ont retenti. En regardant la vidéo de l'incident, l'équipage a confirmé que l’un des individus à bord tenait une arme à feu.

L'équipage a remplacé les batteries du drone, qui est reparti immédiatement pour inspecter un autre esquif situé à 1,4 milles marins. Ils ont alors descendu le drone Matrice à 30m d'altitude pour obtenir un meilleur aperçu du bateau suspect.

Treize coups de feu ont été tirés et immédiatement l'écran de contrôle du drone s'est coupé. On pouvait y lire “déconnecté”. “Notre drone a été abattu” a expliqué l'opérateur du drone Jack Hutton. “Les braconniers ne veulent pas qu'on les observe, même si pour cela ils doivent utiliser des armes automatiques, qui témoignent d'un nouveau niveau de violence.

Par le passé, les braconniers ont tenté de toucher le drone de Sea Shepherd à l'aide de pierres, de briques et même du poisson. C'est néanmoins la première fois que le drone est abattu avec une arme à feu.

Le capitaine Paul Watson a toujours affirmé que la caméra était la meilleure arme de l’organisation. Les braconniers savent bien que le drone vidéo est essentiel à Sea Shepherd pour sauver la vaquita de l'extinction en permettant la détection des filets illégaux et leur retrait.

La tension augmente autour de la préservation du marsouin, espèce endémique du Golfe de Californie. Les scientifiques estiment qu'il reste moins de 30 vaquitas. Cette année, au cours d'une manifestation, un groupe de pêcheurs a peint les mots “Sea Shepherd” sur une embarcation, avant de la brûler dans les rues du village de pêcheurs de San Felipe.

Sea Shepherd travaille en collaboration avec les autorités mexicaines et la marine mexicaine pour patrouiller dans la zone et récupérer les filets illégaux pour cette 4ème saison de l'Opération Milagro. “Nous ne partirons pas”, a prévenu le capitaine Sandjian. “Ces menaces ne nous intimident pas. La vaquita a besoin de nous, tout comme la longue liste d'espèces affectées par les braconniers dans la Mer de Cortez. Tant qu'il y aura des filets illégaux dans ces eaux, Sea Shepherd sera là pour les retirer.

3 cibles suspectes sur le radar. Photo: Sam Rose Philips3 cibles suspectes sur le radar. Photo: Sam Rose Philips

Les braconniers ouvrent le feu sur le drone nocturne de Sea Shepherd. Photo: Jack HuttonLes braconniers ouvrent le feu sur le drone nocturne de Sea Shepherd. Photo: Jack Hutton