Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Tous les derniers éditoriaux des membres de Sea Shepherd Conservation Society ou de personnes pertinentes dans la sauvegarde des écosystèmes marins.



Imprimer
Mardi, 21 Mars 2017

Pourquoi Sea Shepherd rejoint et soutient la campagne internationale "Qui sont les poissons ?"

campagne internationale 'Qui sont les poissons ?'

La campagne "Qui sont les poissons ?" ("Another perspective on fishes", en anglais) est une campagne mondiale dédiée à faire émerger dans la conscience collective la question des animaux aquatiques sentients (poissons, mais aussi céphalopodes et crustacés).

Les poissons représentent 97-98% des animaux tués pour leur chair dans des conditions et avec des méthodes de capture et de mise à mort qui choqueraient l'opinion si on les transposaient au milieu terrestre. Pourtant ce qui apparait éthiquement scandaleux et écologiquement criminel à terre est largement ignoré ou toléré en mer.

Lire la suite...
 
Imprimer
Jeudi, 09 Mars 2017

Fin de l’Opération Némésis

Par le capitaine Alex Cornelissen

L’Ocean Warrior à quai à Henderson, en Australie occidentale. Photographie : Sea Shepherd Global/Simon AgerL’Ocean Warrior à quai à Henderson, en Australie occidentale - Photographie : Sea Shepherd Global/Simon AgerL’arrivée de l’Ocean Warrior à Henderson, en Australie occidentale, clôt la campagne annuelle contre la chasse à la baleine menée par des braconniers japonais dans l’océan Austral.

Nos vaisseaux ont passé 93 (pour l’Ocean Warrior) et 83 jours (pour le Steve Irwin) en mer. Ils ont passé toute cette période à la recherche de l’abattoir flottant qu’est le Nisshin Maru ; hélas, nous annonçons à regret que nous n’avons pas réussi à suivre à la trace l’usine flottante japonaise.

Nous ne connaîtrons pas l’étendue de notre succès avant que la flotte baleinière japonaise rentre au port et annonce le nombre des baleines tuées ; ce que nous savons, c’est que, tout le temps que nous avons passé dans les eaux préservées de l’océan Austral, nous l’avons forcée à se déplacer constamment, lui faisant perdre des millions de dollars.

Si l’on constate combien de temps a duré la présence dans l’Antarctique de la flotte baleinière, il apparaît clairement que la nôtre a grandement limité l’efficacité de ses opérations de braconnage. Son quota, très réduit, de 333 baleines seulement (grâce aux précédentes années de campagne de Sea Shepherd) aurait pu être atteint sans peine en seules quelques semaines de chasse ininterrompue. Mais il a fallu cette fois plus de trois mois aux baleiniers – et l’on peut encore mettre en doute le fait que cet objectif ait été atteint.

Lire la suite...
 
Imprimer
Dimanche, 05 Mars 2017

Opération Nemesis : La chasse continue

Par le capitaine Paul Watson

 Le Steve Irwin est rentré à Williamstown après 83 jours passés dans l’océan Austral. L’Ocean Warrior est toujours à la poursuite de flotte baleinière japonaise illégale.

L’Opération Nemesis est presque terminée. Cette campagne a été difficile parce que les Japonais ont doublé leur zone de chasse et baissé leur quota ; Sea Shepherd avait donc deux fois plus de territoire à surveiller et moins de temps pour le faire. Néanmoins cette opération a été un succès, et je vais vous dire pourquoi :

Avant 2014, le quota était de 1 035 baleines et les baleiniers étaient en mer de décembre à mi-mars pour essayer d’y parvenir, mais depuis 2005, Sea Shepherd a fait en sorte qu’ils n’atteignent pas ce quota et, en effet, ils n’en dépassaient pas les 30 %. Avant les interventions de Sea Shepherd, ils atteignaient leur quota en trois mois. Aujourd’hui, avec un quota de 333, ils sont toujours là, ils continuent de chasser. Nous ne savons pas s’ils ont atteint ce quota, mais s’ils l’ont fait cela leur a pris plus de temps qu’il ne leur en fallait avant pour tuer trois fois plus de baleines. Cette année, Sea Shepherd leur a causé de grands torts : ils ne pouvaient utiliser qu’un seul navire harponneur, car ils se servaient des deux autres pour suivre l’ Ocean Warrior et le Steve Irwin afin de pouvoir renseigner leur navire amiral, le Nisshin Maru, de leurs positions. Tout cela leur a coûté des millions de dollars.

Maintenant vous devez vous demander pourquoi Sea Shepherd n’a pas trouvé ce navire amiral grâce à l’Ocean Warrior.

C’est une bonne question. Nous pensons que la flotte baleinière japonaise a investi dans un système de sat-tracking très coûteux pour suivre nos navires en temps réel. Ce type de technologie n’est pas à la portée du budget de Sea Shepherd, mais il accroît significativement le coût global de la flotte japonaise. Tout comme à Taiji au Japon, même si nous ne pouvons pas les arrêter, nous faisons en sorte que leur activité illégale leur coûte une fortune.

Lire la suite...
 
Imprimer
Vendredi, 03 Mars 2017

Lorsque la foudre frappe deux fois - l’histoire du premier des trois navires de pêche arrêtés au Libéria

Par le Capitaine Peter Hammarstedt

Après des heures de recherche du chalutier, le lieutenant des garde-côtes libériens a posé une question au capitaine de pêche sénégalais – question dont il connaissait déjà la réponse :

-Avez-vous transbordé dans les eaux libériennes ?
-Non. Jamais, jamais. Jamais au Libéria.
-Alors où avez-vous chargé les 40 tonnes de crevettes ?
-En Côte d’Ivoire. Côte d’Ivoire.

Ayant avoué avoir effectué un transbordement dans les eaux ivoiriennes, une pratique strictement interdite désormais documentée, le capitaine portugais a reçu l’ordre du lieutenant de se diriger vers Monrovia pour les besoins de l’enquête.

Ainsi s’achevèrent l’abordage et l’inspection de l’Hispasen 7, le premier bateau de pêche à être arrêté dans le cadre de l’opération secrète de 3 mois conjointe entre Sea Shepherd Global et le Ministère de la Défense nationale du Libéria, dirigée par le Ministre de la Défense, M. Brownie Samukai.

Lire la suite...
 
Plus d'articles...

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact