Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Mercredi, 24 Février 2010 16:07

Un Ancien Japonais de la CBI Légitime l'Intervention de Sea Shepherd

Commentaire du Capitaine Paul Watson

Je dois dire qu'il est très flatteur qu'une nation aussi puissante que le Japon soit prête à débourser des dizaines de millions de dollars pour lutter contre une petite ONG comme la nôtre.

Dans un communiqué de presse, l'ancien membre japonais de la Commission Baleinière Internationale (CBI), Masayuki Komatsu, a déclaré que la présence des baleiniers japonais en Antarctique est essentiellement due au fait que ces derniers désirent faire de cette campagne la dernière de Sea Shepherd, en la lui rendant aussi coûteuse que possible.

Donc, avant, c'était pour la recherche. Ensuite, le Ministre japonais des Affaires Étrangères a dérapé en affirmant que la chasse à la baleine était une tradition et servait à alimenter le marché japonais. Et maintenant, Komatsu déclare que c'est pour détruire Sea Shepherd que les Japonais tuent des baleines.

Selon l'ancien membre de la Commission, les actions de Sea Shepherd desservent plutôt leur cause puisqu'elles vont indirectement annuler l'interdiction de la chasse à la baleine.

C'est étonnant. Les membres de la Commission Baleinière Internationale (CBI) vont décider de légaliser la chasse à la baleine parce que Sea Shepherd, en s'y opposant agressivement, est en mesure de stopper cette activité, chose que cette commission n'a jamais réussie à faire elle-même.

Komatsu prétend que c'est la dernière année que Sea Shepherd s'oppose à la flotte baleinière dans le Sanctuaire Baleinier de l'Océan Austral. Nous verrons bien ! Aussi longtemps que des baleines seront tuées dans ce sanctuaire, Sea Shepherd sera présente. Après tout, cet endroit n'a pas été désigné comme réserve de chasse pour la flotte baleinière japonaise !

Les braconniers japonais et leur gouvernement essaient de nous arrêter par tous les moyens. Qu'à cela ne tienne ! Nous n'abandonnerons jamais les baleines et nous ne nous retirerons jamais de ce sanctuaire. Aussi longtemps qu'il restera un navire baleinier dans l'Océan Austral, les navires de Sea Shepherd seront là pour s'y opposer.

Komatsu pense que le Japon a convaincu la Commission Baleinière Internationale (CBI) d'annuler le moratoire sur la chasse commerciale à la baleine. Selon lui, quand l'interdiction sera annulée, cela invalidera les arguments utilisés par les activistes de Sea Shepherd pour justifier le sabotage de la flotte baleinière dans l'Océan Antarctique.

Komatsu reconnaît donc, qu'en vertu du moratoire, Sea Shepherd est légitime pour s'opposer à ces opérations de chasse. En d'autres termes, il prouve la justesse de l'intervention de Sea Shepherd.

Le Bob Barker continue de poursuivre le Nisshin Maru dans l'Océan Austral. Demain, cela fera vingt jours qu'aucune baleine n'a été tuée dans ces eaux.

D'après Komatsu, les chasseurs tentent de faire perdre un maximum d'argent à Sea Shepherd, ce qui est complètement ridicule car Sea Shepherd est une organisation à but non lucratif. Nous dépensons les ressources dont nous disposons, ni plus ni moins. L'argent n'est pas en jeu.

Sea Shepherd Conservation Society devient de plus en plus forte chaque année. Au début de la campagne, nous possédions trois navires, nous en avons perdu un. L'année prochaine, nous en aurons peut-être quatre. Ce qui est sûr, c'est que les bateaux se remplacent, pas les baleines !

Article traduit bénévolement par Barbara.
 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact