Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Jeudi, 09 Décembre 2010 13:26

Où est Greenpeace?

Commentaire par le Capitaine Paul Watson

Where is GreenpeaceDepuis 2007, Greenpeace n'a pas envoyé un seul navire dans l'océan Austral pour défendre les baleines, mais j'aurais souhaité qu'il le fasse. Plus il y a de navires là-bas s'opposant aux activités illégales de la flotte baleinière japonaise, mieux c'est. Greenpeace possède les bateaux et certainement les ressources nécessaires; s’ils sont soi-disant opposés à la chasse aux baleines, alors où sont leurs navires?

Où se trouve Greenpeace quand il s'agit de défendre les dauphins à Taiji? Nulle part! Ils ont un bureau et du personnel au Japon mais pas un seul de leurs membres ne s'est rendu à la Baie.

Où se trouve Greenpeace quand il s'agit de défendre les globicéphales aux îles Féroé? Nulle part!

En Islande? Non. Ni d'ailleurs en Norvège!

Ils ont cessé leur combat en faveur des phoques au Canada il y a des décennies.

Alors pourquoi le public est tant persuadé que Greenpeace est le premier à défendre les baleines, les dauphins et les phoques? Cela peut être dû aux endroits où Greenpeace dépense son argent: des mails promotionnels et des appels sur Internet ! Ils ont besoin de votre argent pour demander à encore plus de gens encore plus d'argent.

Je n'envie pas Greenpeace. Ils font bien ce qu'ils veulent ; mais quand j'ai été pris à part dans les rues de Melbourne en mars dernier pour me demander de faire un don permettant d'envoyer un navire de Greenpeace dans l’Antarctique pour défendre les baleines, j'ai voulu en savoir plus. Le couple avec les prospectus en main ne m'a pas reconnu ; j'en ai donc profité pour lui demander quand Greenpeace a envoyé pour la dernière fois un navire dans l'océan Austral?

Ils me répondirent que deux navires de Greenpeace venaient juste de revenir d'une campagne de sauvetage des baleines.

Je demandai: “Vous voulez dire le Steve Irwin et le Bob Barker?”

Ils répondirent: “Oui”

Je répondis: “Vraiment, je crois que ce sont des navires de la flotte de Sea Shepherd.”

La femme répondit: “Oui, mais Sea Shepherd fait partie de Greenpeace.”

Je la regardai et répondit calmement: “Non, ce n'est pas vrai.”

Elle répondit sur sa défensive: “Si, ça l'est !”

Puis je me présentai comme le Capitaine du Steve Irwin et le fondateur de Sea Shepherd Conservation Society. Elle me regarda soudain avec effroi et rétorqua: “Je travaille pour Greenpeace et ils m'ont dit de dire ce que je viens de dire”.

Si seulement cela avait été un fait isolé, cela aurait pût être une erreur mais d'autres membres de mon équipe eurent des conversations similaires avec des démarcheurs de Greenpeace dans les rues de Paris, Washington D.C. et Perth, en Australie.

Aujourd'hui, je viens de recevoir le message internet suivant de Greenpeace: j'ai pris la liberté d'ajouter mes propres commentaires (en italique).
_________________________________________________________

Bonjour mes amis,

Comme vous pouvez le lire dans ce courrier, la flotte baleinière japonaise a mis le cap sur l'océan Austral pour démarrer son massacre annuel. Leur "quota" d'animaux à tuer cette saison atteint: presque 1000 baleines de Minke, 50 baleines à bosse et 50 rorquals communs, espèce très menacée d'extinction.

Capitaine Paul Watson: Le chiffre exact est de 935 baleines de Minke.

Nous devons immédiatement arrêter ce massacre!

Durant la campagne de 2008, Obama alors Sénateur, dit, "En tant que président, je garantis que les Etats Unis seront leaders en matière de renforcement des accords internationaux de protection de la faune sauvage en incluant le moratoire international sur la commercialisation de la chasse à la baleine." Trois saisons de chasse à la baleine sont passées depuis qu'Obama a prononcé ces mots et rien n'a changé. Veuillez nous faire parvenir SVP le plus de fonds possibles pour faire pression sur le Président Obama afin qu'il tienne la promesse faite durant sa campagne.

Capitaine Paul Watson: le President Obama fut le premier President depuis Ronald Reagan à essayer d'aboutir à un compromis avec les baleiniers japonais. Greenpeace a soutenu cette tentative de compromis devant l'IWC, une tentative qui aurait abouti à la légalisation de la chasse à la baleine. Heureusement, la motion de ce compromis n'eut pas gain de cause. Obama ne mettra pas un terme à la chasse à la baleine mais Sea Shepherd peut y arriver en intervenant directement et en réduisant le quota d'animaux tués. Greenpeace refuse de reconnaitre le succès de la campagne de Sea Shepherd et condamne nos tactiques. Je ne comprends pas comment le fait d'envoyer “votre contribution la plus généreuse possible" à Greenpeace forcera Obama à tenir la promesse qu'il a déjà renié.

"Permettre au Japon de continuer à pratiquer la chasse à la baleine à des fins commerciales est inacceptable" comme le Président Obama l'a lui même proclamé et Greenpeace apporte son soutien pour mettre un terme au massacre, une fois pour toute.

Capitaine Paul Watson: Je n'ai aucune idée de ce que cela signifie. Bien sûr c'est inacceptable mais le Président Obama était prêt à légaliser partiellement la chasse à la baleine en échange de la part des Japonais des diminutions par deux du quota dans l'océan Austral en dépit du fait que Sea Shepherd avait déjà diminué ce quota par deux la saison dernière.

La chasse à la baleine est non seulement inacceptable — mais c'est une violation de la législation internationale.

Capitaine Paul Watson: Vraiment Sherlock?

Imaginez un navire harponneur japonais en cours de route vers l'océan Austral. Soudain le navire harponneur aperçoit une femelle et son petit. Le bruit de l'océan est couvert par celui des explosions provenant des harpons à tête explosive tirés visant les baleines.

Capitaine Paul Watson: Nous n’avons pas besoin de nous l'imaginer John. Nous étions là-bas et ça s'est passé en réalité. La question posée est la suivante : où sont les navires de Greenpeace?

Les deux animaux se débattent pour essayer de se libérer des lignes de harpons les enserrant pendant près d'une heure, battant désespérément leur queue dans l'eau avant qu'un chasseur ne grimpe sur le ponton et les abatte. La femelle et son petit sont tirés jusqu'à la cale du navire , laissant une longue trainée de sang derrière eux.

Pour ajouter à notre frustration, dans quelques jours cette scène tragique va se reproduire encore et encore. Greenpeace a besoin de votre soutien et de celui du Président Obama pour mettre un terme au massacre des créatures marines les plus sensibles et intelligentes qui existent.

Capitaine Paul Watson: Si tu es frustré John, alors envoie quelques navires dans l'océan Austral comme tu le faisais jadis. Donc les gens t’envoient un don mais qu'ont-ils en retour? Vas-tu mettre la pression sur le Président des Etats-Unis pour qu'il mette un terme à la chasse à la baleine? Combien cela va-t-il coûter? Sûrement pas tant que ça. Nous savons que Greenpeace reçoit des millions de dollars pour sauver les baleines. Cet argent pourrait sûrement servir à envoyer un navire. Tu disposes d’un navire pas si loin que çà en Indonésie –Alors pourquoi pas celui-là? Allez John, si tu étais vraiment furieux, si tu étais vraiment frustré, nous verrions Greenpeace en action dans le sanctuaire baleinier de l'océan Austral. Mais ce n'est pas le cas, John. Je pourrais suggérer que vous vous associez à nous et vous nous aidiez à trouver des fonds pour nos actions mais je sais que vous n'aimez pas la façon dont nous sauvons les baleines donc ça n'arrivera pas. Mais s'il te plait John, épargne-nous tes pleurs de frustration. Tu n'as pas l'intention de faire quoi que ce soit ; est-ce que je me trompe?

Aidez-nous s'il vous plait à mettre un terme à ce terrible massacre et à sauver les vies des baleines avec votre don le plus généreux possible MAINTENANT!

Capitaine Paul Watson: Sea Shepherd essaie John; Nous sommes en train d' envoyer 88 bénévoles et trois navires dans l'océan Austral MAINTENANT pour intercepter la flotte baleinière japonaise. Nous pourrions vraiment avoir besoin d'aide John et un peu de soutien serait vraiment apprécié, ou au moins arrête de siphoner les fonds dont nous avons tant besoin par le biais de ces mailings et de ces appels de fonds pour un massacre dont vous ne faites rien. Nous avons une équipe à Taiji John. Où est Greenpeace? Nous étions récemment dans les îles Féroé. Nous ne t'y avons pas vu non plus. Nous avons travaillé dans les Galapagos pendant une décennie et pas une seule fois un navire de Greenpeace n'y a pointé le bout de son nez. Nous avons vu deux de tes navires dans la Méditerranée en juin dernier, mais quand nous avons demandé à tes Capitaines s'ils étaient d'accord pour nous aider à libérer des thons rouges des filets - ils refusèrent et prirent la poudre d'escampette. Oui le moment est venu de mettre un terme au “terrible massacre”; c’est pourquoi je repose la question – où sont tes navires John?

En unissant nos forces nous pouvons faire comprendre au Japon que la chasse à la baleine à des fins commerciales n'a pas lieu d'être au 21e siècle.

Capitaine Paul Watson: Oui nous aimerions pouvoir faire ça avec toi John. Le problème, c'est que tu restes chez toi et mets l'argent dans un pot et les baleines ont besoin de toi MAINTENANT!

Pour les baleines,

Capitaine Paul Watson: Tu veux dire pour Greenpeace, n'est-ce pas John?

John Hocevar
Responsable de la campagne pour les Océans
Greenpeace USA

divider

De la part du Capitaine Paul Watson

Paul Watson et Bob Hunter devant le navire servant à la chasse aux phoques en 1976 durant la première campagne de Greenpeace en faveur des phoquesPaul Watson et Bob Hunter devant le navire servant à la chasse aux phoques en 1976 durant la première campagne de Greenpeace en faveur des phoques
Je ne suis pas anti-Greenpeace. En tant que cofondateur de Greenpeace, ancien leader de la campagne de Greenpeace, j'étais autrefois très fier de cette association. Mais les gens qui se trouvent maintenant à sa tête ne sont pas ceux qui ont fondé l'organisation. Ce sont maintenant des bureaucrates qui ont perdu de vue nos objectifs. Greenpeace suit une direction principale et cette lettre révèle qu'ils se tournent vers le lobbying politique au lieu d'entreprendre des actions coup de poing en mer. Ils ont remplacé leur place dans les zodiacs par celle derrière leurs bureaux.

Non, je ne suis pas anti-Greenpeace, mais je suis contre ce que Greenpeace est devenu.

Greenpeace possède les navires, l'argent et les ressources pour aller dans le sanctuaire baleinier de l'océan Austral pour intervenir contre la chasse illégale à la baleine au Japon. Leurs appels aux dons rapportent des millions de dollars. Le budget de Sea Shepherd représente environ 2% de celui de Greenpeace, mais pourtant nos navires et nos bénévoles sont là où nous avons tous besoin qu'ils soient et ce n'est pas Greenpeace.

Pas une seule fois Greenpeace n'est intervenu contre le massacre des dauphins à Taiji ou contre celui des globicéphales aux îles Féroé. Ils ont laissé tomber les baleines de l'océan Austral en 2007 et n'y sont pas retournés depuis.

Greenpeace accuse Sea Shepherd de faire preuve de “violence” bien que nous n'ayons jamais infligé de blessure à qui que ce soit en 33 ans d'existence.

Je serais ravi d'accueillir les navires de Greenpeace en Antarctique et une fois la flotte trouvée, nous nous ferions une joie de leur donner les coordonnées pour qu'ils nous rejoignent. Je voudrais vraiment coopérer avec eux pour défendre les baleines. Mais ils refusent. En fait, ils refusent même de s'impliquer, excepté pour collecter des fonds. Ils semblent exceller à collecter de l'argent, mais pas du tout dans la façon de le dépenser pour la bonne cause.

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact