Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Vendredi, 24 Décembre 2010 17:56

Joyeux Noël de l'Océan Austral

Commentaire du Capitaine Paul Watson

The Rime of the Ancient Mariner

At length did cross an Albatross,
Thorough the fog it came;

The ship drove fast, loud roared the blast,
And southward aye we fled.

And now there came both mist and snow,
And it grew wondrous cold:
And ice, mast-high, came floating by,
As green as emerald.

-Samuel Taylor Coleridge

C’est Noël aujourd’hui dans l’Océan Austral, la veille de Noël en Amérique du Nord et en Europe. C’est la septième saison où je passe mes vacances au fin fond de notre merveilleuse Planète, dans l’Océan Austral. J’associe de plus en plus Noël à des icebergs et des pingouins plutôt qu’à des rennes et à des sapins de Noël.

Nous avons trois bateaux dispersés sur cette immense étendue grise argentée et sommes maintenant dans l’attente de l’arrivée de la flotte Japonaise, prévue dans les prochains jours. C’est un Océan immense, notre zone de recherche est très vaste d'autant plus que la flotte baleinière ne suivra pas son plan d’action habituel. Ils pourraient facilement être à l’est comme à l’ouest. Le travail de recherche n’est jamais facile et tout particulièrement cette année où ils ont compromis leur zone dite de "recherche scientifique" en déclarant qu’il pouvaient tout aussi bien chasser les baleines à n’importer quel endroit de l’Océan Austral plutôt que sur leur zone de recherche prédéfinie.

Ce dont nous sommes certains c’est que ce Noël aucune baleine n’a été tuée et cela est un début encourageant pour nos recherches. En évaluant leur vitesse et leur heure de départ, nous estimons que encore quatre où cinq jours s’écouleront avant qu’ils ne soient en position pour tuer des baleines.

Le Capitaine Paul Watson et l'équipage à bord du Steve Irwin pour la Campagne de Défense des Baleines en Antarctique  2010-2011, l'Opération No CompromiseLe Capitaine Paul Watson et l'équipage à bord du Steve Irwin pour la Campagne de Défense des Baleines en Antarctique  2010-2011, l'Opération No Compromise

C’est également très encourageant d’avoir une équipe de 88 personnes venant de 22 nations différentes ayant choisi d’être sur un bateau dans des conditions très dures, dans des eaux froides, sur une mer lointaine et parfois mortelle, à la recherche de baleiniers plutôt que de profiter d’un dîner de Noël avec famille et amis, au chaud et en sécurité sur la terre ferme. C’est grâce à des volontaires aussi passionnés que Sea Shepherd doit son efficacité. Nous sommes ce que nous sommes et faisons ce nous faisons grâce à leur passion, leur dévouement et leur engagement.

Les équipes de nos bateaux, nos bénévoles sur terre et nos supporters, partagent tous la même passion pour les baleines, et c’est encourageant de voir et de jouir de cette profonde implication venant de la part de toutes ces personnes originaires du Monde entier.

Les baleiniers japonais sont une alliance déterminée bien qu’extrêmement endettée, le gouvernement Japonais continue à subventionner les opérations illégales dans le Sanctuaire des Baleines en Océan Austral. C’est amusant de voir que des pays soit disant capitalistes pratiquent parallèlement un communisme d’entreprises en leur attribuant des aides financières pour éviter qu’elles ne sombrent.

Peut-être cette année sera pour eux la dernière? Je l’espère bien entendu mais si ce n’est pas le cas, nous devons être prêts à revenir l’année prochaine et l’année d’après si nécessaire. Notre résolution de défendre les baleines doit perdurer jusqu’à ce qu’ils se résignent à ne plus en tuer.

Aujourd’hui le bateau bouge énormément sous l’influence de vents très violents provenant de l’ouest. L’air est légèrement froid et la brume salée fouette nos visages impitoyablement. Aussi désagréable que cela puisse être, il est néanmoins exaltant d’être au coeur de cette mer hostile et immense accompagné de cette houle sous nos pieds. Les cieux sont menaçants mais les albatros demeurent omniprésents, qui par l’envergure impressionnante de leurs ailes font des allés et venues au dessus de nous, comme s’ils nous encourageaient, tel des messagers, à progresser vers le sud.

Les équipages des trois bateaux représentent une grande diversité en soit par le fait que chaque personne vient d’endroits différents du Monde.

Sur le Gojira nous avons un Membre du Conseil Parlementaire de Victoria (Australie), M Nathan Murphy, exerçant auprès du Labor Party (parti politique Australien). Nous avons également présent dans l’équipe M Kevin Mc Quinty, électricien, qui est le frère de l’ancien Procureur Général du Gouvernement d’Australie Occidentale, M Jim McQuinty. Et enfin, nous avons le commandant M Locky MacLean venant de France ainsi que neuf hommes et deux femmes venant des Etats-Unis, de l’Australie, du Canada, de France et de Grande Bretagne.

Le Stewe Irwin présente un équipage de quarante personnes et le reste de cette "folle équipée de 88 matelots" se retrouve sur le Bob Baker sous les ordres du Capitaine Alex Cornelissen venant des Pays Bas qui est également le Directeur de Sea Shepherd Galapagos.

Les trois bateaux rassemblent d’incroyables équipes alliant expérience, compétences, aptitudes, et le plus important une profonde passion pour la défense des baleines dans leur Sanctuaire dans l’Océan Austral. Nous avons des membres de l’équipage venant de l’Amérique du Nord et du Sud, d’Asie, d’Europe, d’Afrique et d’Australie. Les six continents sont représentés dans le but de préserver l’intégrité écologique du septième continent : l’Antarctique.

Je suis fier de chaque membre de mon équipage et je suis également fier du fait que ces 88 personnes passionnées sont soutenues par des centaines de bénévoles à terre tout aussi passionnés et du soutien de milliers de membres. Les bateaux ne pourraient pas avancer sans équipage, l’équipage ne pourrait pas opérer sans les bénévoles à terre et eux ne pourraient pas agir sans un solide soutien des donateurs. C’est l’alliance de ces trois éléments essentiels qui rend possible ce que nous faisons.

C’est Noël 2010 et nous sommes à nouveau dans l’Océan Austral, plus fort et mieux organisés que jamais et avec un seul objectif : arrêter le massacre des baleines.

Je ne peux imaginer meilleur endroit que celui où nous nous trouvons aujourd’hui pour Noël. Je ne peux également penser à plus beau cadeau pour remercier nos supporters que les vies des baleines que nous avons sauvées et que nous sauverons. Il est évident que ce sera une saison dramatique mais pleine de succès pour Sea Shepherd Conservation Society.

Au nom des équipages du Stewe Irwin, du Bob Barker et du Gojira - Joyeux Noël et merci pour le soutien que vous apportez à vos bateaux en mer!

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact