Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Mardi, 24 Mai 2011 18:57

Des stars au côté de Sea Shepherd sur le tapis rouge de Cannes

Commentaire du Capitaine Paul Watson

Click to view larger versionCliquer pour agrandir

Pour la deuxième année consécutive, Sea Shepherd était présent au Festival de Cannes, cette fois à bord du Steve Irwin.

Comment s’explique la présence de notre navire au service de la lutte pour la protection de l’environnement au milieu des yachts démesurés, devant le Palais des Festivals ? Parce que les hommes et les femmes à qui ils appartiennent, ainsi que ceux qui se trouvent sur la Croisette, peuvent nous venir en aide dans notre combat pour les océans. Certains avaient répondu à notre appel l’an dernier ; ils ont été plus nombreux encore cette année. Sea Shepherd s’est même déjà fait un nom dans le sud de la France, et à Cannes en particulier.

Nous étions également présents pour montrer notre soutien lors de la présentation du film de Peter Brown, "Confessions d’un éco-terroriste" : une œuvre exceptionnelle, à l’humour ironique mordant. Le titre a bien entendu attiré l’œil des professionnels – et les critiques, excellentes, n’ont pas tardé à suivre. La projection, bien sûr, était tout ce qu’il y a de plus officieux, et a eu lieu à l’hôtel Grey d’Albion. Mais le film a recueilli des commentaires plus élogieux que certains des films officiellement en compétition.

La salle était comble, certains distributeurs montrant leur intérêt pour les marchés étrangers : que des nouvelles du tonnerre ! Peter Brown travaille avec nous depuis 1982. Ce film – que seul lui pouvait présenter avec l’humour et la pointe de sarcasme qui lui sont propres – témoigne du temps, de l’affection et des efforts qu’il a consacrés à cette aventure.

Nous étions également venus apporter notre soutien à l’expo photo dans deux galeries cannoises de Barbara Veiga, une des membres d’équipage brésilienne de Sea Shepherd. Elle a notamment couvert les deux dernières campagnes de sauvegarde des baleines en Antarctique, ainsi que la campagne Blue Rage au large des eaux libyennes en 2010. Elle est exceptionnellement douée, et nous étions tous très fiers de visiter son exposition et de faire la meilleure promotion possible de cette véritable artiste.

Photo: Deborah BassettPhoto: Deborah Bassett

J’ai été stupéfait de constater la célébrité de Sea Shepherd et de Whale Wars. Les gens m’arrêtaient tout le temps dans la rue pour me demander un autographe ou une photo. Même Julian Lennon est venu me dire qu’il nous soutenait.

Michelle Rodriguez a organisé un déjeuner de collecte de fonds, avec cet enthousiasme qu’elle seule sait apporter à un événement de ce genre. C’est également elle qui s’est mise aux platines pour la fête en l’honneur de The Big Fix, un film courageux qui relève le redoutable défi de dénoncer les crimes de BP dans le Golfe du Mexique.

En plus de celle après The Big Fix nous avons également été invités à la fête organisée par la République Populaire de Chine, où j’ai vu les feux d’artifices les plus incroyables de ma vie – et pourtant, j’en ai vu quelques-uns.        

Le moment le plus marquant, pour moi, a été une invitation à la projection du film de Takashi Miike, Ichimei Hara-Kiri: Mort d’un Samourai, une adaptation d’un roman de Takiguchi Yasuhiko, Ibun Ronin-ki, , déjà porté à l’écran en 1962 par Masaki Kobayashi avec Seppuku. Tapis rouge, pour l’occasion ! J’ai été extrêmement honoré d’avoir la chance de monter les marches avec Charli Morgan, co-fondatrice de l’agence de relations publiques londonienne The Cult. Les photographes japonais m’ont certainement repéré, mais tous les paparazzis ont repéré Charli.

Nous avons eu une interview sur Radio Monaco, un article dans Nice Matin, sans compter de nombreuses autres interviews dans les médias étrangers.

Sea Shepherd sails into Cannes Notre bateau était idéalement placé pour être filmé par les caméras qui interviewaient les stars depuis le Palais des Festivals. Il nous a fallu partir lorsque l’énorme yacht de Paul Allen, l’Octopus, a fait son apparition, mais nous avons quand même bénéficié du lieu (et de la couverture médiatique) pendant deux jours.

Au final, c’était un événement marquant, et une bonne occasion de faire de la publicité pour Sea Shepherd. En plus, Cannes ne représente même pas un détour puisque nous sommes dans le Sud de la France, où nous préparons notre campagne contre les braconniers du thon rouge en eaux libyennes.

Après Cannes, le Steve Irwin Irwin a remonté la côte française jusqu’à La Ciotat, où nous avons assisté à la mise à l'eau du Gojira. Le bateau sortait de cale sèche, où il a subi une remise à neuf complète pour rendre Godzilla beaucoup plus séduisant. La bête s’est transformée en belle… Le changement de nom officiel interviendra demain.

Nous annoncerons officiellement demain le nouveau nom et présenterons le nouveau look de notre navire d'exploration et d’interception rapide.

News sur Sea Shepherd et Confessions d'un éco-terroriste:
Cannes Film Diary
Ecorazzi

Film Industry Network
ou visitez le site officiel de Confessions d'un Eco-Terroriste pour en savoir davantage

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact