Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Jeudi, 10 Novembre 2011 00:41

Scan-da-leux!

Commentaire du Capitaine Paul Watson

Après la terrible tragédie du 11 mars, la vie de centaines de milliers de Japonais a été bouleversée à jamais par trois événements simultanés: séisme, tsunami et catastrophe nucléaire à Fukushima.

Dans le monde entier, la mobilisation fut généreuse et des millions de dollars ont été envoyés au Japon pour venir en aide aux nombreuses familles qui ont perdu leurs enfants, leurs parents, leurs maisons et tous leurs biens.

Les manifestations de soutien et de compassion ont été nombreuses, mais pour autant des milliers de familles japonaises n’ont toujours pas retrouvé de foyer du fait de la lenteur des travaux de reconstruction.

Lorsque les habitants du reste du monde ont envoyé leurs dons, ils pensaient de façon tout à fait candide que leur contribution serait mise à profit par le gouvernement japonais pour venir en aide aux victimes des catastrophes qui ont frappé ce pays.

Mais ce qu’ils ne pouvaient ni anticiper ni imaginer, c’est qu’une partie de ces fonds serait détournée pour financer le massacre illégal des baleines dans le sanctuaire de l'océan Austral. Et pourtant, c’est bien ce qu’a fait l’Agence japonaise de pêche avec une grande partie des fonds d’aide. C’est absolument scandaleux! En agissant ainsi, le gouvernement japonais fait preuve d’un mépris flagrant envers la générosité dont a fait preuve le monde entier.

Le 21 octobre 2011, le ministère japonais a autorisé une provision de 2,28 milliards de yens (plus de 29 millions de dollars américains) de recettes fiscales, destinée à aider les personnes vivant dans les régions les plus touchées. Or, depuis cette décision, une demande émise par l’Agence japonaise de pêche a été mise au jour. Baptisée "mesures de stabilisation du programme de recherche scientifique sur la pêche à la baleine", cette demande a été acceptée et s’est traduite par le versement de la totalité des 2,28 milliards de yen au titre de la sécurité, pour défendre la soi-disant flotte scientifique japonaise qui massacre les baleines dans l’océan Austral.

La raison invoquée pour justifier ce financement est l’appartenance de certains chasseurs travaillant sur les baleiniers de cette flotte aux communautés touchées par le séisme et le tsunami.

Cette demande intervient alors que le programme de chasse à la baleine au Japon accuse des dettes de plus de 60 millions de dollars américains. En d’autres termes, les dons envoyés depuis le monde entier par des personnes bien intentionnées et généreuses afin d’aider les victimes du séisme seront en réalité utilisés pour essayer d’empêcher Sea Shepherd Conservation Society de protéger les baleines dans l’océan Austral.

Plus précisément, le Japon a attribué quelque 30 millions de dollars américains visant à contrer les efforts de Sea Shepherd pour la défense de ces majestueux mammifères dans le sanctuaire des baleines de l'Océan Austral.

Cette riche superpuissance économique considère Sea Shepherd comme un pays étranger contre lequel elle serait en guerre: c’est grotesque! Le Premier ministre japonais a même déclaré que le Japon ne capitulera pas devant Sea Shepherd!

Cette saison, la campagne s’annonce très différente et bien plus difficile.

Malgré la ressource inespérée que représente le détournement des fonds d’aide, les équipages internationaux à bord des trois navires de Sea Shepherd continueront de défendre les baleines,quels que soient les obstacles à surmonter.

Le Japon est influent sur le plan politique, dispose de dizaines de millions de dollars et de navires plus grands et plus rapides que les nôtres, et compte quatre chasseurs pour un de nos défenseurs de baleines. Mais nous avons quelque chose qu’ils n’ont pas : un équipage passionné et courageux de bénévoles venus du monde entier, prêts à risquer leur vie pour protéger le sanctuaire des baleines de l'océan Austral.

L’opération Divine Wind, notre huitième campagne de défense des baleines dans le sanctuaire de l’océan Austral commencera début décembre.

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact