Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Dimanche, 09 Février 2014 13:45

Un bateau harponneur japonais pénètre dans le Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral

Dimanche 9 février 2014, Melbourne, Australie – Le 8 février à 20h23 (heure australienne), le Yushin Maru N° 3, l’un des trois navires harponneurs de la flotte baleinière japonaise, est entré dans le Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral en traversant la limite des 200 milles nautiques de la Zone Exclusive Economique (ZEE) australienne autour de l’île Macquarie, à environ 56°38’S, 163°46’E.

Le bateau a pénétré à 4,7 milles nautiques à l’intérieur des eaux australiennes en poursuivant le navire de Sea Shepherd, le Bob Barker, avant de faire demi-tour et de quitter le Sanctuaire. Cette incursion a duré environ 30 minutes.

2 janvier 2014: le bateau harponneur coupe la route du Bob Barker pour le dévier de sa route vers  la rampe arrière du Nisshin Maru – Phot : Eliza Muirhead2 janvier 2014: le bateau harponneur coupe la route du Bob Barker pour le dévier de sa route vers la rampe arrière du Nisshin Maru – Photo: Eliza MuirheadLe bateau harponneur est responsable d’avoir percuté le Bob Barker sur son tribord avant pendant la longue attaque de dimanche dernier contre les navires de Sea Shepherd, au cours de laquelle les bateaux harponneurs ont coupé la route des navires de Sea Shepherd 86 fois de suite, traînant un câble d’acier de 300 mètres de long. Sea Shepherd a diffusé des extraits vidéos de cette attaque, montrant les bateaux harponneurs en train de leur couper la route à trois mètres de distance, et l’imprudence du Yushin Maru N° 3 qui a causé la collision.

En pénétrant dans les eaux australiennes, le navire baleinier japonais risque de se voir arrêter pour avoir violé l’injonction de 2008 de la Cour fédérale australienne par lequel la Cour a déclaré que la chasse baleinière japonaise enfreint la loi fédérale australienne.

Vendredi, Sea Shepherd a informé le ministre australien de l’Environnement, Greg Hunt, que le Yushin Maru s’approchait de la ZEE australienne, et lui a demandé d’intervenir. C’est la deuxième fois cette année que Sea Shepherd contacte le ministre pour l’informer de l’approche du navire. Le 10 janvier, le ministre a contacté les autorités japonaises après avoir été averti par Sea Shepherd que ce même bateau harponneur arrivait tout près du Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral. Suite à cette intervention, le bateau s’est arrêté un mille avant la ZEE australienne.

Le directeur général de Sea Shepherd, Jeff Hansen, a déclaré: "l’Australie est un pays qui aime les baleines. Elle l’a prouvé en portant plainte contre le Japon devant la Cour internationale de justice pour dévoiler la honte de cette chasse commerciale déguisée en ‘recherche scientifique’. Alors que les Australiens attendent le jugement avec anxiété, la présence de ces baleiniers dans nos eaux, aussi brève soit-elle, est une insulte au pays tout entier."

7 janvier 2014 – Le Bob Barker à l’île Macquarie. Photo: Eliza Muirhead7 janvier 2014 – Le Bob Barker à l’île Macquarie. Photo: Eliza MuirheadSuite à l’intrusion du bateau harponneur, le capitaine du Bob Barker, Peter Hammarstedt, a signalé que désormais son bateau n’était plus suivi par le Yushin Maru N° 3, et qu’il pouvait reprendre sa poursuite du bateau boucher de la flotte baleinière japonaise, le Nisshin Maru.

En décembre 2013, le gouvernement australien s’est engagé à envoyer un Airbus A319 des douanes australiennes pour surveiller les braconniers. Sea Shepherd n’a pas vu cet avion depuis le 12 janvier.

A 1h36 ce matin, heure néo-zélandaise, le Shonan Maru N° 2, le navire de sécurité de la flotte baleinière japonaise, est entré dans la ZEE néo-zélandaise à la suite du navire écologiste de Sea Shepherd, le Steve Irwin.

Radio New Zealand a rapporté que le bateau a passé la limite des 200 milles nautiques, ignorant la demande faite par le gouvernement néo-zélandais de rester à l’extérieur de sa ZEE.

Le capitaine du Steve Irwin, Siddarth Chakravarty, a dit: "Alors que le Yushin Maru N° 3 se trouve en-dehors des eaux australiennes, le Shonan Maru N° 2 montre qu’il se moque de la demande du gouvernement néo-zélandais de rester hors de sa ZEE. Nous demandons à M. Mc Cully d’agir immédiatement pour faire respecter la position ferme de la Nouvelle-Zélande contre la chasse baleinière japonaise, et d’exiger que le navire de sécurité de la flotte baleinière quitte immédiatement les eaux néo-zélandaises."

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact