Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Vendredi, 14 Mars 2014 14:32

Les baleines de l’Océan Austral sont désormais en sécurité – C’est la fin de la chasse pour 2014

Sea Shepherd est fier d’annoncer que la flotte baleinière japonaise a quitté les eaux de la zone du Traité sur l’Antarctique (ATZ), ce qui signifie la fin du braconnage des baleines dans le Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral pour cette année.

Le suivi AIS confirme que le Nisshin Maru a quitté l’Océan Austral (cliquer pour agrandir)Le suivi AIS confirme que le Nisshin Maru a quitté l’Océan Austral (cliquer pour agrandir)Cette nuit, vers 2h15 du matin (heure australienne), le signal AIS (Système d'identification automatique) du Nisshin Maru a été capté juste au moment où le navire-usine de la flotte baleinière japonaise allait passer le 60°S. On peut affirmer que le navire se dirige vers le nord à une vitesse d’environ 10 ou 11 nœuds, et qu’il est en route pour le Japon où il devrait arriver dans trois semaines environ.

Depuis que le Nisshin Maru a été vu pour la dernière fois le 2 mars, alors qu’il était en fuite, le Bob Barker et le Steve Irwin ont patrouillé dans les seuls secteurs où les conditions météo de cette fin de saison restaient suffisamment bonnes pour les braconniers. Pendant ce laps de temps, le Nisshin Maru n’était accompagné que par un seul bateau harponneur, ce qui a encore réduit ses capacités, en plus des problèmes d’une saison déjà désastreuse.

Mardi, le Yushin Maru N° 2 et le Yushin Maru N° 3 ont cessé de filer les navires écologistes de Sea Shepherd, ce qui indique qu’ils commençaient à manquer de carburant et qu’ils n’étaient plus capables de les suivre. Le Bob Barker et le Steve Irwin ont alors mis cap au nord vers la limite de l’ATZ, pour repousser le Nisshin Maru hors du sanctuaire baleinier.

En dix années de campagnes de Sea Shepherd pour la défense des baleines en Antarctique, c’est la première fois que les baleiniers activent leur AIS alors qu’ils se trouvent encore sur les terrains de chasse qu’ils se sont attribués. Jusqu’à présent leur position était tenue secrète pour éviter l’interception par les navires de Sea Shepherd.

Le capitaine du Steve Irwin, Siddharth Chakravarty, dit: "En faisant connaître leur position et leur intention de rentrer au Japon, les baleiniers manifestent une certaine lassitude. Ils veulent éviter de voir Sea Shepherd se remettre à leur poursuite, ce qui les obligerait à naviguer dans la mer forte attendue dans l’Océan Austral avec des creux de dix mètres, et l’embarras de se voir une fois de plus repérés par nos navires. Par conséquent ils n’ont pas eu d’autre choix que de repartir et de renoncer à chasser. Je suis très fier de notre travail, pendant toute la saison nous avons forcé les baleiniers à fuir, entravant leur chasse illégale."

les capitaines de l’opération Relentless, Sid Chakravarty, Peter Hammarstedt et Adam Meyerson – Photo: Eliza Muirheadles capitaines de l’opération Relentless, Sid Chakravarty, Peter Hammarstedt et Adam Meyerson – Photo: Eliza MuirheadDepuis le 5 janvier, date à laquelle la flotte de Sea Shepherd a localisé les braconniers pour la première fois, nos navires ont poursuivi activement les baleiniers japonais, localisant le Nisshin Maru à quatre occasions différentes en trois mois, ce qui est un record. L’activité de la flotte baleinière a été entravée par la poursuite continuelle de Sea Shepherd, qui a pu prendre deux fois les baleiniers en flagrant délit de dépeçage de baleines de Minke, une espèce protégée, tuées illégalement dans les eaux du Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral.

C’est la première fois que la flotte de Sea Shepherd reste dans l’Océan Austral aussi tard dans la saison pour intervenir contre les activités illégales des baleiniers.

Le capitaine du Bob Barker, Peter Hammarstedt, a déclaré: "Le départ tardif de la flotte baleinière témoigne du fait que leur saison a été désastreuse à cause de Sea Shepherd. Malgré la détérioration des conditions météo, ils ont préféré pousser jusqu’à la deuxième semaine de mars plutôt que de nous affronter. Avant le début de cette campagne, nous avions promis à nos clients, les baleines, et à tous nos sympathisants dans le monde, de repousser ces braconniers loin des eaux des baleines. Nous avons tenu cette promesse. Nous sommes implacables."

Le Sam Simon est arrivé samedi à son port d’attache de Williamstown, à Melbourne, où il a été accueilli en héros. Le Bob Barker est maintenant en route pour Wellington. Le Steve Irwin va rentrer à Hobart pour faire honneur au Président de Sea Shepherd et co-directeur de campagne de l’opération Relentless, Bob Brown. Les deux navires sont attendus autour du 22 mars.

Sea Shepherd reste la seule organisation qui s’engage pour faire respecter l’intégrité du Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral, en intervenant directement contre la chasse illégale de la flotte baleinière japonaise.

L’équipage de l’opération Relentless – Photo: Tim WattersL’équipage de l’opération Relentless – Photo: Tim Watters

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact