Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Jeudi, 31 Juillet 2014 13:36

Les équipages Sea Shepherd bravent les mauvaises conditions météo pour sauver tout un groupe de globicéphales aux Féroé

Par le Capitaine Paul Watson.

Photo des globicéphales qui ont pu rejoindre le large hier, sains et saufsPhoto des globicéphales qui ont pu rejoindre le large hier, sains et saufsUn groupe de 20 globicéphales, dont de nombreux jeunes, est entré cet après-midi dans le fjord de Haraldssund entre les îles de Kunoy et de Bordoy au Nord des îles Féroé, incitant les tueurs de baleines locaux à se préparer pour les abattre.

Mais comme le mauvais temps arrivait, ils n’ont pas lancé leurs bateaux, certains que les globicéphales seraient toujours dans le fjord au matin. Le Grind n’ayant pas encore été lancé officiellement, les volontaires de Sea Shepherd n’ont enfreint aucune loi en repoussant les globicéphales vers la haute mer.

Lamya Essemlali a réussi à envoyer dans le fjord deux de ses petits bateaux rapides, le Thor et le Mike Galesi, et malgré la tempête ils ont réussi à reconduire les baleines en haute mer, en employant les mêmes techniques que celles que les baleiniers utilisent pour les rabattre vers la plage.

L’équipage des bateaux (trois équipiers par bateau) se trouvait à deux milles de la côte.

Inutile de dire que les baleiniers locaux n’étaient pas contents. Mais les volontaires de Sea Shepherd sont, eux, très satisfaits que les risques qu’ils ont pris en bravant des conditions difficiles aient payé, et qu’ils aient pu escorter les baleines jusqu’à la distance de sécurité.

Les pilotes des deux bateaux, le Britannique Jesse Treverton et le Français Bastien Boudoire, ont fait un excellent travail dans des conditions extrêmement dangereuses. Les globicéphales ont été reconduits loin en haute mer, et les bateaux sont revenus au port sans dommage.

Merci également au courage des équipiers: les Italiens Mariana Baldo et Fabio Fassone, et Julia Cruz, Michael Abba et Lamya Essemlali, de France.

"Nous sommes heureux que, grâce à Sea Shepherd, aucun globicéphale ne soit mort aujourd’hui, et que tous ceux qui avaient pénétré dans les eaux du fjord de Haraldssun aient pu retourner sains et saufs en haute mer. Mais aucun d’entre nous ne considère qu’il s’agit d’une victoire sur les Féringiens, c’est une victoire pour les baleines", a déclaré Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France.

Bravo à l’équipe des volontaires à terre de Sea Shepherd pour avoir repéré les globicéphales et pour avoir veillé avec vigilance toute la nuit. Nous devions nous assurer que les globicéphales restaient au large.

Le Schlussleman local à Klaksvik a menacé de poursuivre Sea Shepherd à cause des globicéphales qui se sont échappés.

Cela fait 47 jours que les volontaires de Sea Shepherd patrouillent aux Féroé pour empêcher le massacre des globicéphales et des dauphins. 70 volontaires se trouvent sur les îles en ce moment.

Ci-dessus, une petite vidéo des globicéphales qui ont pu rejoindre le large sains et saufs, hier aux îles Féroé... Nos équipes ont bravé des conditions de mer extrêmement difficiles pour accompagner nos amis loin du danger du fjord.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact