Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Dimanche, 27 Décembre 2015 14:07

L’équipage de Sea Shepherd témoin d’une triste scène lors de sa patrouille dans la réserve des vaquitas au Mexique

Baleineau à bosse mort dans la réserve des vaquitas avec le Martin Sheen en arrière-plan. Photo : Sea Shepherd/Mike RigneyBaleineau à bosse mort dans la réserve des vaquitas avec le Martin Sheen en arrière-plan - Photo : Sea Shepherd / Mike RigneySAN FELIPE, BASSE CALIFORNIE, MEXIQUE – À la tombée de la nuit, la veille de Noël, l’équipage du Martin Sheen a découvert un baleineau à bosse inanimé, empêtré dans un filet maillant illégal dans la réserve des vaquitas, à la pointe la plus au Nord du golfe de Californie, au Mexique. Le président mexicain Enrique Peña Nieto avait pourtant promulgué l’interdiction de l’utilisation des filets maillants plus tôt cette année, interdiction valable deux ans pour soutenir la protection des vaquitas, la plus petite espèce de marsouin de la planète et également la plus menacée.

Après avoir repéré la baleine au loin, l’équipage s’est approché pour constater que la nageoire droite du baleineau était empêtrée dans un filet maillant. Le filet a emprisonné l’animal dans les fonds marins. La nageoire caudale du baleineau était également prise dans d’autres lignes de pêche. L’équipage du Martin Sheen a alerté les autorités mexicaines et leur a transmis les coordonnées de la baleine pour qu’elles puissent enlever le filet et les débris de la zone avant qu’il ne prenne d’autres vies marines.

L’équipage international du Martin Sheen est actuellement engagé dans l’Opération Milagro II. Sea Shepherd collabore avec les autorités mexicaines pour faire appliquer le moratoire de deux ans sur l’utilisation des filets maillants afin de protéger l’habitat des vaquitas. Les vaquitas sont souvent capturées accidentellement dans les filets maillants fixés pour attraper le poisson totoaba, autre espèce marine endémique de la partie la plus septentrionale du golfe de Californie et en voie d’extinction. Le totoaba est une prise extrêmement lucrative et recherchée par les braconniers qui gagnent de l'argent sur le prix élevé de la vessie natatoire du poisson, qui est exportée du Mexique, souvent à travers les Etats−Unis, et vendue au marché noir en Chine, où elle est utilisée en soupe pour ses vertus soit-disant médicinales. Les filets maillants utilisés pour capturer les totoabas emprisonnent souvent des vaquitas qui finissent par se noyer à cause de ces filets.

"La découverte de ce baleineau à bosse mort dans la réserve des vaquitas nous a beaucoup attristés. Cela confirme que la contrebande des totoabas n’a pas cessé. Il reste moins de 97 vaquitas à la surface du globe, et elles pourraient très facilement être prises dans ces filets mortels !" a déclaré Bastien Boudoire, premier officier à bord du Martin Sheen.

Queue du baleineau prise dans le filet de pêche - Photo : Sea Shepherd / Mike RigneyQueue du baleineau prise dans le filet de pêche - Photo : Sea Shepherd / Mike Rigney Nageoire de la baleine à bosse prise dans les filets maillants illégaux dans la réserve des vaquitas. Photo : Sea Shepherd/Carolina A CastroNageoire de la baleine à bosse prise dans les filets maillants illégaux dans la réserve des vaquitas - Photo : Sea Shepherd / Carolina A Castro

L’équipage de Sea Shepherd n’est pas autorisé à retirer les filets de pêche pour le moment. Sea Shepherd en a demandé l’autorisation auprès du gouvernement mexicain afin de venir en aide à la marine mexicaine plus efficacement, pour la protection de l’habitat des vaquitas.

"Nous reconnaissons et saluons les efforts fournis par la marine mexicaine. Ils font un travail remarquable dans la réserve des vaquitas – ils patrouillent de long en large dans la zone et font respecter la loi. Nous aimerions les aider davantage dans leurs efforts en ayant l’autorisation de retirer les filets, qui représentent un danger constant pour les quelques vaquitas survivantes. Perdre ne serait-ce qu’une vaquita aujourd’hui serait un désastre pour l’espèce, à deux doigts de l’extinction", a déclaré Oona Layolle, capitaine du Martin Sheen et leader de l’Opération Milagro II.

L’autorisation d’enlever les filets maillants et autres lignes de pêche permettrait à l’équipage de Sea Shepherd de protéger plus efficacement les vaquitas et toute la faune marine dans le golfe de Californie. Dans les prochaines semaines, le nouveau patrouilleur rapide Farley Mowat rejoindra le Martin Sheen. Cet ancien navire des garde-côtes américains augmentera considérablement l’efficacité de Sea Shepherd dans ses patrouilles dans la réserve des vaquitas afin de stopper l’utilisation illégale de filets maillants.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact