Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mercredi, 23 Août 2017 00:00

Des membres des Premières Nations se mobilisent dans une ferme salmonicole; Sea Shepherd offre son soutien sur place

Les Musgamagw Dzawada’enuxw se mobilisent à la ferme salmonicole Cermaq, au large de la côte nord-ouest de l'île de Vancouver.

Les Musgamagw Dzawada’enuxw, menés par leur chef héréditaire Willie Moon, ont occupé ce mercredi la ferme salmonicole Cermaq, à Burdwood, dans leur territoire de l'archipel Broughton, au large de la côte nord-ouest de l'île de Vancouver.

Les Musgamagw Dzwada’enuxw occupent la ferme sur leur territoire occupé de Burdwood
Les Musgamagw Dzwada’enuxw occupent la ferme sur leur territoire occupé de Burdwood

Les Premières Nations du fleuve Fraser ont simultanément organisé un rassemblement nocturne dans la ville de Vancouver, devant les locaux du ministère des Pêches et des Océans. Ce rassemblement vise à soutenir l'action des Musgamagw Dzawada’enuxw sur la ferme salmonicole, lesquels revendiquent leur territoire face à des entreprises extérieures qui exploitent leurs eaux sans autorisation et épuisent leur plus importante ressource alimentaire.

Le navire de recherche Martin Sheen, mouille sur place dans l'archipel afin d'apporter un soutien aux populations autochtones qui occupent la ferme d'élevage de saumon atlantique Burdwood.

Le Martin Sheen est actuellement dans cette zone dans le cadre de sa campagne de défense du saumon sauvage, l’Opération Virus Hunter II, et aide la biologiste indépendante Alexandra Morton à protéger le littoral de la Colombie britannique des incidences dévastatrices des fermes salmonicoles sur le poisson sauvage. L'organisation possède des navires sur l'ensemble du globe utilisés pour défendre, conserver et protéger la vie marine. C'est la deuxième année que l'équipage du Martin Sheen navigue dans les eaux de l'Ouest du Canada avec Morton.

Cette mobilisation des Musgamagw Dzawada’enuxw a lieu 30 ans après que les Premières Nations aient fait savoir aux gouvernements provincial et fédéral qu'elles ne voulaient pas de fermes salmonicoles dans leur territoire.

Les premiers sites d'élevage de saumon se sont implantés en 1987 dans le territoire des Musgamagw Dzawada’enuxw. Aujourd'hui, un tiers de l'industrie de l'élevage du saumon de la Colombie britannique utilise leurs eaux pour élever des millions de saumons atlantiques. Les entreprises qui exploitent ce territoire, Marine Harvest et Cermaq, ont leur siège en Norvège. Cermaq est actuellement détenue par Mitsubishi.

Les recherches de Morton dans le territoire des Musgamagw Dzawada’enuxw indiquent que les poux de mer issus des fermes salmonicoles ont contaminé de façon létale des saumons sauvages juvéniles, à Burdwood ainsi que dans les autres sites au cours de la plupart des 17 dernières années.

Un stock de hareng sauvage gisants dans des enclos de ferme piscicoleUn stock de hareng sauvage gisants dans des enclos de ferme piscicole

Au cours des trois dernières semaines, le chef héréditaire de la nation Laichwiltach, George Quocksister Jr., a voyagé à bord du Martin Sheen et a filmé l'intérieur de toutes les fermes salmonicoles de la région. Ses images sans précédent dévoilent la prolifération des symptômes de la maladie au sein des saumons atlantiques élevés dans ces enclos. La crainte est que ces concentrations élevées de pathogènes libérées depuis ces sites soient nuisibles aux poissons sauvages.

La compilation de séquences vidéos, diffusée lundi 21 août par Sea Shepherd, expose des preuves de saumons décharnés, porteurs de poux de mer, présentant des plaies ouvertes, des branchies boursouflées, des tumeurs, des morceaux de peau arrachés, des malformations, etc.

Les images de Quocksister montrent également des centaines de milliers de harengs locaux menacés prisonniers des enclos, ce qui prouve que l'industrie de l'élevage salmonicole exploite également le hareng à des fins commerciales. Cela apporte un éclairage nouveau sur l'effondrement des stocks de ce hareng, qui est fondamental à la survie d'espèces telles que des baleines, oiseaux et saumons.

"Comment le gouvernement peut-il s'exprimer et déclarer qu'il veut se réconcilier avec nos nations s'il autorise la destruction de nos ressources dans nos eaux et sur nos terres ?" interroge Moon.

"Je suis reconnaissante envers le chef conseiller héréditaire et élu, Willie Moon, et envers les Musgamagw Dzawada’enuxw pour leur courageuse mobilisation visant à sauver le saumon et le hareng sauvages," a déclaré Morton. "J'espère que le NDP honorera ses déclarations prononcées à la Big House de la baie Alert, et selon leurs termes, s'assurera que les fermes piscicoles seront exclues de ces territoires, en refusant de renouveler les permis d'occupation des fermes salmonicoles qui arriveront à expiration l'année prochaine dans l'archipel Broughton. Les permis indiquent noir sur blanc que le gouvernement peut les résilier si les activités menées dans le cadre du mandat ne relèvent pas de l'intérêt général".

Les Musgamagw Dzawada’enuxw sont la seule nation de la côte où sont implantées des fermes salmonicoles à avoir refusé de signer tout accord avec les entreprises d'élevage de saumon, et ne reçoivent par conséquent pas d'argent de cette industrie. Leurs dirigeants, élus comme héréditaires, demandent d'une seule voix l'arrêt de l'élevage du saumon dans ce territoire, et la reconstitution des stocks de saumon et de hareng sauvage.

Le Martin Sheen  Le Chef George Quocksister et le Chef Willie Moon 
Le Chef George Quocksister à la proue du Martin Sheen  Le Chef George Quocksister et l'équipage 
Vue sous marine d'un filet  Vue extérieur d'un bassin aquacole présentant des poissons morts 
Un stock de hareng sauvage gisants dans des enclos de ferme piscicole  Les Musgamagw Dzwada’enuxw occupent la ferme sur leur territoire occupé de Burdwood 
 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact