Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Toutes les dernières actualités de l'organisation.



Imprimer
Lundi, 02 Octobre 2017

Jérémy Florès perd son procès contre Sea Shepherd France

La Justice a débouté Jérémy Florès de sa plainte en diffamation contre Sea Shepherd et Paul Watson.

Le surfeur Jérémy Flores, le 8 octobre 2015 à Hossegor - Photo :afp.com/Iroz GaizkaLe surfeur Jérémy Flores, le 8 octobre 2015 à Hossegor - Photo :afp.com/Iroz GaizkaLe champion de surf réunionnais nous attaquait en diffamation pour avoir déclaré que lui-même, en utilisant sa notoriété pour défendre la pêche des requins, et l'Etat français en la finançant avec l'argent public, étaient "complices des circonstances liées aux attaques de requins dont certaines ont été mortelles". En effet, les scientifiques dénoncent la dangerosité de cette pêche et le simple bon sens voudrait que l'on évite d'appâter des grands prédateurs aux abords de zones de baignade.

Florès réclamait en tout la somme de 70 000 euros (35 000 à Sea Shepherd France et 35 000 à Paul Watson) en guise de dédommagement pour "atteinte à son honneur". Débouté par le Tribunal, il devra en plus verser 1000 euros de dommages et intérêts à Sea Shepherd France.

Pour Lamya Essemlali, Présidente de Sea Shepherd France « Il est temps que l'on mette en œuvre de vraies solutions, plus on perd du temps avec des mesures archaïques et contre productives, plus nombreux seront les hommes et les requins qui le payeront de leur vie ».

Notre avocat, Me Jean Tamalet, a salué auprès de l’AFP « une très bonne décision, sage et équilibrée qui correspond à l’application pure du droit et marque le fait que la justice semble soutenir les avis scientifiques plus que les avis polémiques ».

Pour résoudre la "crise requins" à la Réunion, il faut un retour à l'équilibre du récif, l'arrêt du braconnage dans la Réserve Marine, une amélioration de l'urbanisation et de l'évacuation des eaux usées et surtout... un changement des mentalités.

Lire la suite...
 
Imprimer
Mercredi, 27 Septembre 2017

Nouveaux massacres de dauphins aux îles Féroé : 228 dauphins abattus, alors que Sea Shepherd se confronte à la Commission européenne

Le 25 septembre dernier, les représentants légaux de Sea Shepherd ont adressé une réponse officielle à la Commission européenne, condamnant leur réponse bâclée et tout à fait insuffisante face à nos arguments juridiques détaillés et soigneusement étudiés qui visaient une ouverture de procédures d’infraction contre le Danemark. Le même jour, 219 dauphins à flancs blancs et 9 globicéphales ont été tués dans les iles Féroé.

Dauphins massacrés à Hvalba, aux îles Féroé, en 2013. Photo envoyées à Sea Shepherd
Dauphins massacrés à Hvalba, aux îles Féroé, en 2013. Photo envoyées à Sea Shepherd

Lire la suite...
 
Imprimer
Vendredi, 22 Septembre 2017

Suspension de la licence de pêche de Hong Long Fisheries

Aujourd’hui à Dili, Timor Oriental, le ministre de l’agriculture et de la pêche, Estanislau Aleixo da Silva, a suspendu la licence de pêche de Hong Long Fisheries dans les eaux du Timor Oriental alors qu’une enquête est en cours concernant l’entreprise et ses activités de pêche. Sea Shepherd tient à saluer cette décision courageuse de la part du ministre de l’agriculture et de la pêche.

Le Fu Yuan Yu 9608. Photo Jake Parker/Sea Shepherd
Le Fu Yuan Yu 9608. Photo Jake Parker/Sea Shepherd

Lire la suite...
 
Imprimer
Jeudi, 21 Septembre 2017

Sea Shepherd répond au ministre du Timor Oriental qui soutient l'extermination des requins

Gary Stokes, leader de la campagne de protection des requins au Timor Oriental, répond à la déclaration du ministre de l'agriculture et des pêches parue dans le Timor Post d'hier sous le titre "Hong Long ne capture pas de requins protégés".

L'Ocean Warrior et le Fu Yuan Yu
Le Fu Yuan Yu

Lire la suite...
 
Plus d'articles...


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact