Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Toutes les dernières actualités de l'organisation.



Imprimer
Jeudi, 19 Mai 2016

Opération Albacore : Trois chalutiers illégaux arrêtés dans les eaux côtières du Gabon

un raid nocturne couronné de succès sur les navires illégaux dans les premières heures de dimanche dernierUn raid nocturne couronné de succès sur les navires illégaux dans les premières heures de dimanche dernier
Photo : Denis Sinyakov
L´équipage du navire Bob Barker de Sea Shepherd a aidé les autorités gabonaises à arrêter trois chalutiers illégaux dans les eaux côtières du Gabon, en Afrique centrale de l´ouest.

Les arrestations sont intervenues après trois jours d´efforts coordonnés entre la Marine Nationale gabonaise, l´ANPA (Agence Nationale des Pêches et de l´Aquaculture) et Sea Shepherd, dont le point d´orgue a été un raid nocturne couronné de succès sur les navires illégaux dans les premières heures de dimanche dernier.

Au moment de leur interception, les trois chalutiers battant pavillon congolais étaient activement engagés dans une pêche illégale à l´intérieur des eaux territoriales et de la zone économique exclusive du Gabon, après avoir traversé la frontière avec la République du Congo. L´un des navires se trouvait également à l´intérieur des limites du parc national de Mayumba, une réserve marine protégée à la limite du Gabon et du Congo, à six miles nautiques de la côte gabonaise.

Les équipes d´arraisonnement, composées de marins gabonais armés et d´observateurs des pêches de l´ANPA, sont montées à bord et ont sécurisé les chalutiers illégaux sans qu´il n´y ait eu de blessure ou d´incident.

Lex Rigby, responsable des opérations et officier en second du Bob Barker, témoigne :

"À la faveur de la nuit, nous avons mis à l´eau deux petits bateaux avec, à leur bord, les équipes d´arraisonnement armées de la marine gabonaise et de l´agence de contrôle de la pêche, assistées par le bateau de patrouille fluviale (RPB) de la marine nationale, le Mayumba.

Pendant que les officiels gabonais montaient à bord du premier bateau de pêche et en prenaient le contrôle, l´équipage de Sea Shepherd est resté bord à bord, éclairant les ponts du bateau de pêche et documentant ses activités. Les équipes d´arraisonnement ont ensuite sécurisé le deuxième puis le troisième bateau illégal, l´un d´entre eux filant à 8 nœuds au moment de l´abordage.

Les trois navires ont été remis aux autorités locales dans le port de Mayumba pour procéder à une enquête plus approfondie et aux poursuites judiciaires nécessaires."

Lire la suite...
 
Imprimer
Mardi, 17 Mai 2016

BP et ses projets de forage pétrolier dans la Grande Baie Australienne

  • BP a montré n'avoir tiré aucune leçon de la catastrophe du Golfe du Mexique
  • Le "Golfe du Mexique bis" provoqué par Shell la semaine dernière a prouvé que les accidents pétroliers sont monnaie courante
  • Les eaux cristallines de la Grande Baie Australienne devraient être interdites d'accès aux industriels du pétrole et du gaz

La catastrophe de la plate-forme de BP Deepwater Horizon, dans le Golfe du Mexique - Photo : Wikipedia La catastrophe de la plate-forme de BP Deepwater Horizon, dans le Golfe du Mexique - Photo : Wikipedia Le géant pétrolier britannique BP devrait abandonner ses projets de forage d'exploration en eaux profondes dans la Grande Baie Australienne, après un second rejet de sa candidature par l'autorité nationale australienne de sûreté et de contrôle environnemental des forages pétroliers offshore, la NOPSEMA.

Lyndon Schneiders, le directeur national de la Wilderness Society (une association environnementale australienne) a déclaré : "La NOPSEMA a, encore une fois, rejeté la demande d'autorisation de BP d'effectuer des forages d'exploration pétrolière en eaux profondes dans la Grande Baie Australienne.

BP devrait tout simplement abandonner et enterrer ses projets pour la Grande Baie, plutôt que de continuer à gaspiller l'argent de ses actionnaires dans un investissement inutile pour la planète et qui se transformera en actif bloqué."

Peter Owen, directeur de la branche Sud de Wilderness Society Australie, a déclaré : "BP détient, depuis 2010 avec la catastrophe Deepwater Horizon, le triste record de la plus grande fuite pétrolière au monde. Durant 87 jours, près de 800 millions de litres de pétrole se sont déversés dans le Golfe du Mexique. Pas plus tard que la semaine dernière, Shell a prouvé que les accidents pétroliers sont monnaie courante, en déversant plus de 330 000 litres de pétrole brut dans cette même zone.

Lire la suite...
 
Imprimer
Lundi, 16 Mai 2016

Victoire au tribunal administratif : Coup d'arrêt de la pêche aux requins au coeur de la Réserve Marine

Sea Shepherd, l'ASPAS, Longitude 181, One Voice ont obtenu gain de cause devant le tribunal administratif qui a suspendu l'arrêté illégal du préfet ayant autorisé la pêche des requins en plein coeur de la Réserve Marine.

Cette victoire ne doit cependant pas nous faire perdre de vue que le combat contre le massacre des requins à la Réunion est loin d'être gagné. Il y aura sans doute d'autres arrêtés inacceptables, d'autres acharnements sur les requins tigres et bouledogues sur les côtes réunionnaises dans le cadre du Programme CAP REQUINS 2. Cependant, a chaque fois Sea Shepherd et le collectif d'associations mettront tout en œuvre pour faire stopper ces massacres.

Lire la suite...
 
Imprimer
Mardi, 10 Mai 2016

Le gouvernement d’Australie Occidentale décide de tuer des requins

Requin Tigre pêché au large de la côte d’Australie OccidentaleRequin Tigre pêché au large de la côte d’Australie OccidentaleEn contradiction totale avec les alternatives non létales testées contre les requins sur le littoral de Nouvelle−Galles du Sud, le gouvernement d’Australie Occidentale (AO) a réaffirmé aujourd’hui son intention de pêcher et de tuer les requins qui constituent une "menace sérieuse".

L’annonce fait partie d’un plan de 1,54 million de dollars pour la réduction des risques liés aux requins et continue de susciter la colère des écologistes et de la communauté, qui se sont déplacés par dizaines de milliers pour s’opposer aux drum−lines meurtrières au large de la côte ouest de l’Australie.

Natalie Banks, coordinatrice nationale de la campagne Opération Apex Harmony pour Sea Shepherd est extrêmement déçue par cette nouvelle, déclarant que le gouvernement de l’AO avait aujourd’hui réaffirmé son mépris des requins.

"Il n’y aucune raison de tuer un requin devant nos côtes. Si l’on estime qu’il représente une menace, alors la question de la réduction du danger peut être facilement résolue en évacuant la plage pendant le temps de la présence du requin," a suggéré Mme Banks.

La politique de la menace sérieuse consiste à déployer des drum-lines et d’autres mesures fermement critiquées par la communauté et en particulier l’Autorité de Protection de l’Environnement qui n’y voit pas une solution aux morsures de requins. Et en aucun cas elles ne devraient être utilisées, pas même comme mesure temporaire.

Lire la suite...
 
Plus d'articles...


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact