Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Toutes les dernières actualités de l'organisation.



Imprimer
Samedi, 03 Juin 2017

Sea Shepherd Allemagne annonce la Campagne Mer Baltique avec un nouveau navire

Campagne Mer BaltiqueCe jeudi à Brême, lors du dévoilement officiel du nouveau navire de patrouille, l’Emanuel Bronner, Sea Shepherd Allemagne a annoncé le lancement cet été de sa première Campagne Mer Baltique pour protéger les marsouins communs en danger critique d’extinction.

Avec une population de moins de 500 individus en 2016, le marsouin commun de la mer Baltique figure sur la liste des espèces “en danger critique” de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). Le marsouin commun est protégé par la législation européenne et les états membres sont donc tenus de prendre des mesures pour assurer la protection de leur habitat naturel.

Toutefois, à cause de dérogations à ces règles en Allemagne, l’utilisation de filets maillants est autorisée dans les zones de la Flore, de la Faune, de l’Habitat (FFH) et dans les sanctuaires naturels. Les marsouins finissent souvent comme prises accessoires dans ces filets et se noient ; ce qui enfreint les lois de protection de l’UE.

L’une des solutions à ce problème est le recours aux pingers (systèmes de dissuasion acoustique) utilisés pour repousser les cétacés loin des filets de pêche. Mais ces pingers ne sont pas suffisamment efficaces ; ils pourraient même perturber les marsouins communs et les chasser de leur habitat.

Lire la suite...
 
Imprimer
Jeudi, 01 Juin 2017

Séquence inédite de rares baleines à bec de Cuvier lors d'une expédition au Mexique

Le navire de recherche Martin Sheen de Sea Shepherd est retourné à l'île Guadalupe au Mexique afin de poursuivre son étude des baleines à bec de Cuvier et a tourné une séquence inédite de ces rares et insaisissables cétacés à l'aide d'un drone.

Au cours des deux semaines de l'expédition, le responsable scientifique Gustavo Cardenas Hinojosa et sa collaboratrice américaine Jenny Trickey ont déployé différents appareils acoustiques pour comparer leur efficacité. Les scientifiques reviendront et laisseront ces appareils plus longtemps.

Les instruments acoustiques enregistrent les clics d'écholocalisation, qui aident les scientifiques à estimer la répartition et le nombre de Cuviers à proximité de l'île. Certains de ces instruments sont identiques à ceux utilisés par Cardenas dans le nord du golfe de Californie pour estimer les tendances de la population de marsouins vaquita en voie de disparition.

L'île de Guadalupe est une réserve mexicaine réputée pour ses importantes congrégations de grands requins blancs entre août et décembre. En revanche, selon Cardenas, « ce que la plupart des gens ne savent pas, c'est qu'en plus du grand nombre de requins, nous pouvons également y trouver les baleines à bec de Cuvier si rarement observées »

Lire la suite...
 
Imprimer
Mercredi, 24 Mai 2017

Décision de la Commission à l’information d’Australie sur la diffusion d’une séquence de chasse à la baleine

La Commission à l’information de l’Australie confirme : Les citoyens australiens ont le droit de voir la séquence de chasse à la baleine réalisée par les douanes

Des petits rorquals, espèce protégée, tués au harpon – Sanctuaire baleinier de l’océan Austral – credit Douanes australiennesDes petits rorquals, espèce protégée, tués au harpon – Sanctuaire baleinier de l’océan Austral – credit Douanes australiennesEn collaboration avec la formidable équipe du Bureau des Défenseurs de l’Environnement NSW (EDONSW), et après de nombreuses années à lutter pour la transparence, nous sommes heureux d’annoncer que le Commissaire australien à l’Information a décidé que les citoyens de son pays avaient le droit de voir le film sur la chasse à la baleine réalisé en 2008 par les douanes, et financé par des fonds publics.

Retour en 2008 : dans le cadre des poursuites opposant l’Australie au Japon devant la Cour internationale de Justice (CIJ) dans l’affaire de la chasse à la baleine, le bateau des douanes australiennes Oceanic Viking filmait la flotte japonaise, pourchassant, harponnant et tuant des cétacés dans le périmètre du Sanctuaire baleinier de l’océan Austral au large de l’Antarctique. Cet événement se produisit sous le gouvernement travailliste Rudd/Gillard et la preuve obtenue fut utilisée dans le dossier plaidé devant la CIJ qui conduit au jugement du 31 mars 2014. Celui-ci établissait que le programme japonais de chasse à la baleine ne réunissait pas les caractéristiques d’un programme scientifique.

EDO NSW, les avocats de Sea Shepherd, ont salué la décision du Commissaire à l’Information. Son PDG, Sue Higginson, déclare : « C’est une victoire importante qui servira à instaurer la transparence et établir les responsabilités quant à la manière dont le gouvernement australien a géré l’affaire de la chasse à la baleine dans le Sanctuaire baleinier de l’océan Austral en Antarctique. Les baleines sont protégées par la loi australienne, donc toute preuve démontrant des atteintes est une question d’intérêt public de premier plan. »

Lire la suite...
 
Imprimer
Samedi, 20 Mai 2017

Sea Shepherd conclut avec succès sa campagne au Libéria contre la pêche illégale

Photo : Alejandra Gimeno/Sea Shepherd GlobalLe 7 mai 2017, Sea Shepherd a conclu l’Opération Sola Stella, conduite conjointement avec le ministère Libérien de la Défense nationale pour s’attaquer à la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN) en République du Libéria. Trois mois de patrouilles en mer ont permis l’arrestation de cinq navires impliqués dans des activités de pêche INN.

Collaborant depuis le 2 février 2017 avec les garde-côtes libériens sous la coordination du ministre Brownie Samukai, le Bob Barker de Sea Shepherd a sillonné le littoral du Libéria avec dix marins de la garde côtière libérienne à son bord, qui avaient autorité pour aborder, inspecter et arrêter les navires qui enfreignaient les lois libériennes, ainsi que deux conseillers maritimes et défenseurs de l’environnement.

Avant l’arrivée du Bob Barker au Libéria, la communauté de pêcheurs artisanaux de Harper, une ville du Libéria à la frontière avec la Côte d’Ivoire se plaignait d’incursions quasi quotidiennes de chalutiers industriels étrangers qui pêchaient illégalement.

« La garde côtière libérienne a répondu à l’appel des pêcheurs artisanaux du Libéria, en s’associant avec Sea Shepherd pour reprendre nos eaux aux braconniers. Avec l’arrestation de cinq navires, nous avons envoyé un message clair : si vous venez pêcher illégalement au Libéria, vous serez arrêtés », a déclaré le ministre Brownie Samukai.

Lire la suite...
 
Plus d'articles...


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact