Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Toutes les dernières actualités de l'organisation.



Imprimer
Vendredi, 17 Février 2017

Opération Milagro III : le massacre des totoabas du 5 février 2017

Carcasse de l’un des totoabas morts - Photo : Robbie NewbCarcasse de l’un des totoabas morts
Photo : Robbie Newb
Le 5 février 2017, le Sam Simon a croisé 16 carcasses de totoabas dans les eaux du golfe de Californie, dans la zone de Baha San Felipe.

Les vessies des 16 totoabas avaient été totalement ou partiellement retirées.

Ces poissons menacés d’extinction sont pris pour cible par les pêcheurs illégaux et les cartels criminels mexicains, avec pour seul objectif d’exporter leurs vessies natatoires et de les vendre au marché noir en Chine et à Hong Kong pour leurs supposées propriétés curatives. Leur prix peut grimper pour atteindre les 20 000$ le kilo.

La grande valeur marchande de la vessie du totoaba lui vaut souvent le nom de "cocaïne aquatique" et est l’unique raison pour laquelle ces animaux sont tués.

Dangereux et illégaux, des filets maillants sont lancés dans tout le golfe de Californie spécialement pour les attraper.

Une fois la vessie du totoaba retirée, le reste de l’animal est rejeté à la mer, d’où la macabre découverte de ces 16 cadavres par des membres d’équipage de Sea Shepherd.

Lire la suite...
 
Imprimer
Jeudi, 16 Février 2017

Actualités Nemesis : jour 75

par le capitaine Alex Cornelissen, depuis le siège social international de Sea Shepherd à Amsterdam

Actualités Némésis : Jour 75 - photo Sea ShepherdAprès 75 jours de mer, nos navires se trouvent toujours dans les eaux de l'Antarctique à la poursuite de la flotte baleinière japonaise.

Il s'agit de la première année du retour de Sea Shepherd pour protéger les baleines des braconniers japonais depuis le lancement de leur nouveau programme de "recherche" revu et corrigé, qui a débuté au cours de la saison 2015/2016, pendant laquelle ils ont tué 333 petits rorquals, dont plus de la moitié de femelles gestantes. Le gouvernement japonais semble totalement imperméable à l'opinion du reste de la planète et, malgré les termes virulents de la communauté internationale, aucune mesure n'a été prise pour faire cesser ce simulacre de "chasse à la baleine à des fins de recherche".

Les baleiniers japonais ont pris le départ avec le même quota cette année mais les circonstances ne jouent pas en leur faveur. Les flots sont plus agités que les années précédentes et les navires de Sea Shepherd les ont contraints à rester en mouvement la plupart du temps. Malgré les difficultés que présentent le nouveau programme des baleiniers et les conditions météorologiques, l'hélicoptère du Steve Irwin a réussi à débusquer le bateau-usine Nisshin Maru.

« Nous avons trouvé le Nisshin Maru en flagrant délit d'abattage des baleines, ce qui nous a permis de montrer au monde entier que le gouvernement japonais agit à sa guise malgré la décision de la Cour internationale de justice et du Tribunal fédéral australien », a déclaré Wyanda Lublink, capitaine du Steve Irwin. Malheureusement, l'Ocean Warrior effectuait des recherches dans une autre zone à ce moment-là ; mais ce n'est pas pour autant que la flotte japonaise a été en mesure de chasser sans interférence de Sea Shepherd. « Depuis que nous avons découvert la flotte baleinière, nous avons fait en sorte de la courser. Grâce à la pression de l'Ocean Warrior et du Steve Irwin, ses possibilités de tuer des baleines ont été réduites au minimum. »

Lire la suite...
 
Imprimer
Jeudi, 09 Février 2017

Sea Shepherd reçoit 900 000 euros de la Loterie néerlandaise des Codes postaux

Imme Rog, Directrice générale de la loterie néerlandaise des Codes postaux, remet un chèque à Geert Vons et Alex Cornelissen - Photo: Roy BeuskerImme Rog, Directrice générale de la loterie néerlandaise des Codes postaux, remet un chèque à Geert Vons et Alex Cornelissen - Photo: Roy Beusker

Le gala de bienfaisance annuel de la Loterie néerlandaise des Codes postaux (le gala Goed Geld) s’est tenu lundi 6 février au théâtre royal Carré d’Amsterdam. Geert Vons, directeur général de Sea Shepherd Pays-Bas et le capitaine Alex Cornelissen, CEO de Sea Shepherd Global, ont tous les deux participé au gala. Imme Rog, directrice générale de la Loterie néerlandaise des Codes postaux, leur a remis un chèque de 900 000 euros.

Il s’agit de la dixième année où Sea Shepherd reçoit le soutien de la Loterie nationale des Codes postaux. À ce jour, nous avons reçu 15,6 millions d’euros, fonds particulièrement utiles aux campagnes de Sea Shepherd dans le monde.

Lire la suite...
 
Imprimer
Mercredi, 01 Février 2017

Sea Shepherd inaugure le navire anti−braconnage John Paul DeJoria

La première campagne consistera à protéger les requins au large des côtes d'Amérique Centrale

M/V John Paul DeJoriaSea Shepherd Conservation Society a inauguré son nouveau navire, le John Paul DeJoria, le mardi 31 janvier au port de EPIC Marina à Miami en Floride.

Le navire porte le nom du co-fondateur de la société de produits capillaires John Paul Mitchell Systems, militant et bienfaiteur de longue date.

« Aujourd'hui, nous sommes fiers de dévoiler et d'inaugurer le John Paul DeJoria », un patrouilleur rapide de haute mer de 33 m, a déclaré le capitaine Watson lors d’une conférence de presse à bord du navire. « Ce sera le 9ème navire de la flotte Sea Shepherd. John Paul DeJoria est sans doute la personne que j'estime le plus, et je suis fier de donner son nom à ce navire. »

DeJoria considère Watson comme "l'un des héros du monde d'aujourd'hui" et félicite Sea Shepherd pour sa contribution dans la protection des "âmes vivantes" du monde marin "sans jamais demander de compensation d'aucune sorte".

Lire la suite...
 
Plus d'articles...


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact