Imprimer

Halte au massacre des phoques au Canada

LUSH protestDécouvrez le succès de la campagne de
Sea Shepherd et de LUSH!

Page Phoques de LUSH

La "chasse" commerciale des phoques au Canada est le plus grand massacre en masse de mammifères marins au monde. Cette année, le Canada va autoriser la mise à mort de 270 000 phoques du Groenland.

En 2006, les quotas canadiens étaient de 325 000 phoques pour la "chasse" commerciale régulière et de 10 000 phoques supplémentaires pour les nouveaux projets concernant les indigènes, pour leur usage personnel et pour les chasses dans l’Arctique. Comme d’habitude, le quota commercial avait été dépassé et plus de 330 000 phoques avaient été tués.

Martin Sheen se prononce contre la chasse aux phoques
martin_sheen_1b

wmp_24 WMV
Windows Media Player
est nécessaire
1 min 1.7MB

Attention: images choquantes

Au cours des trois années précédentes, le gouvernement canadien avait condamné à mort plus d’un million de bébés phoques.

Sea Shepherd continue de s’opposer à cette obscénité annuelle appelée "chasse". Ce n’est pas une chasse, puisque les "chasseurs" n’ont qu’à marcher jusqu’aux phoques (qui n’ont aucun moyen de s’échapper ni de se cacher) pour pouvoir leur fracasser la tête ou leur tirer dessus.

Sea Shepherd, connue pour son action directe, utilise d’autres méthodes de combat pour abolir cette "chasse". En 2005, Sea Shepherd s’est associée à un certain nombre d’autres organisations pour promouvoir un boycott international des produits de la mer canadiens afin de faire perdre à la "chasse" commerciale aux phoques tout intérêt économique et de la faire cesser pour des raisons financières. Le boycott des produits canadiens de la mer vise précisément ceux qui massacrent les phoques: c’est l’industrie des pêcheries qui gère la "chasse" aux phoques, fournissant ainsi de l’emploi aux pêcheurs hors saison.

 

Concernant le massacre des phoques au Canada, le point de vue de Sea Shepherd est le suivant:

  • Le massacre des phoques est incroyablement cruel (une étude post mortem a montré que 42 % des bébés phoques étaient écorchés vivants)
  • C’est une menace pour la survie de l’espèce
  • C’est une menace pour la survie de la morue
  • Ce massacre sert principalement à commercialiser des produits superflus de luxe et d’apparat, il est donc inutile
  • Il est immoral de massacrer des phoques nouveau-nés (environ 95 % des phoques à abattre sont des bébés de moins de 4 semaines)

seals_home_ships_bowEn 2005, le Farley Mowat, navire amiral de Sea Shepherd, avait rejoint la banquise à l’est du Canada et nous avions réussi notre campagne même si nous n’avions pas pu faire cesser le massacre. Ce que nous avions réussi à faire, c’est sensibiliser davantage le public et les médias dans le monde. Nous avions mis le gouvernement canadien sur la défensive.

Onze membres de notre équipage avaient été arrêtés pour avoir filmé les tueurs de phoques sans la permission des autorités. Ces arrestations seals_home_arrests nous ont permis de dénoncer cette censure comme étant une violation de la Constitution canadienne et de la Charte des droits du citoyen.

Malgré la réglementation et malgré les tentatives des autorités canadiennes pour nous empêcher de pénétrer sur la banquise, nous y avions pénétré et nous avions pu bloquer et houspiller les marins. Nous étions là pour observer la situation pour le compte de la communauté internationale et pour dévoiler les mensonges que le ministère des Pêches et Océans du Canada n’arrêtait pas de proférer.

Les autorités canadiennes affirment que les phoques sont tués de façon humaine. Nos documents ont prouvé le contraire.


seals_home_Farley_Mowat_video_footage_2005_3
seals_home_CG_Almost_Rams_FM

Les autorités canadiennes affirment ne pas subventionner la "chasse". Nos documents ont révélé que c’était un mensonge : maintes fois, nous avons vu les navires garde-côtes canadiens briser les glaces et guider les bateaux à travers la banquise jusqu’aux lieux de reproduction des phoques [[pour plus d’information, voir Parade of Fools]. Par ailleurs, par mauvais temps, les garde-côtes étaient extrêmement occupés à venir en aide aux chasseurs de phoques dont les bateaux étaient pris dans les glaces.

Nous avons illustré et dénoncé un navire garde-côtes canadien dont des hommes descendaient pour frapper les phoques sur la glace. seals_home_attack Nous avons montré des chasseurs de phoques hostiles qui s’attaquaient sauvagement aux membres de notre équipage sur la glace.

Les autorités canadiennes ont dépensé des centaines de milliers de dollars pour tenter de nous empêcher de prendre la moindre photo des phoques massacrés. Leur navire garde-côtes, l'Amundsen, nous surveillait de près: parfois, de si près que c’en était dangereux.

L’année dernière aura été la première fois dans l’histoire qu’un navire anti-chasse aux phoques se rend sur le front du Labrador pour s’opposer aux chasseurs. Nous étions aussi la seule organisation au monde à nous opposer au massacre sur le terrain au large de Newfoundland et du Labrador. Toutes les campagnes précédentes s’étaient déroulées dans le golfe du Saint-Laurent, même si Sea Shepherd s’était approchée de cet endroit en 1983, quand nous avions bloqué le port à St. John's, Newfoundland, pour empêcher les bateaux des chasseurs de partir. Grâce à cette action, pour une fois, le quota n’avait pas été dépassé. Cette action avait même permis de sauver 76 000 phoques.

Au printemps 2005, dans le golfe du Saint-Laurent, les phoques avaient bénéficié du soutien du Farley Mowat, le bateau de Sea Shepherd, présent dans les glaces, et d’équipes de la Humane Society of the United States (HSUS) et de l’International Fund for Animal Welfare (IFAW) qui se rendaient sur la banquise en hélicoptère quand le temps le permettait.

L’avantage du bateau pour Sea Shepherd était que cela lui permettait de rester avec les chasseurs sur la glace quel que soit le temps.

Une autre phase de notre campagne pour protéger les phoques – la campagne Seal of Approval – bat actuellement son plein. Le boycott des produits de la mer canadiens, dont Sea Shepherd et un certain nombre d’autres organisations font la promotion, comporte deux volets:

  1. Nous demandons aux gens, dans le monde entier, de s’abstenir d’acheter des produits de la mer canadiens dans les restaurants et dans les magasins tant que le massacre des phoques n’aura pas cessé.
  2. Nous cherchons à obtenir des restaurants, des hôtels et des distributeurs de produits alimentaires qu’ils acceptent de ne pas vendre ni servir des produits de la mer canadiens tant que le massacre des phoques n’aura pas cessé.

Nous devons révéler ce que les autorités canadiennes voudraient tenir caché. Une fois de plus, nous devons montrer au monde l’horreur de la banquise ensanglantée et les lamentables souffrances des bébés phoques agonisants. Nous devons faire en sorte que ces massacres continuent de faire la une des journaux pour éviter que les gens ne voient plus rien et qu’ainsi, ils oublient.

Soyez avec nous sur la banquise, au large de la côte est du Canada, et brandissez avec nous la bannière pour défendre la vie, les bébés phoques sans défense et leurs mères.

Pour en savoir plus sur ce que vous pouvez faire maintenant pour empêcher que ce massacre ne se poursuive, cliquez sur Ce Que Vous Pouvez Faire. Merci de votre soutien.

seals_home_seal_supercloseup

 

Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact