Les actes de barbarie sur les tortues marines continuent à Mayotte.
Sea Shepherd prépare l'Opération Nyamba 3

Mardi 28 mai 2019

image Nyamba

"Dans la nuit du 23 au 24 mai sur une plage de Mayotte, deux hommes sont filmés en train de cerner deux tortues marines, de leur donner des coups de pied pour les déplacer et les étourdir, puis les dépecer au couteau alors qu'elles sont semble-t-il encore vivantes, pour ensuite laisser les carapaces sur la plage et emporter la viande dans leur pirogue. D'interminables et atroces souffrances pour ces deux tortues vertes venues pondre sur la plage."

Nous sommes particulièrement amers. La plage de Papani sur laquelle ce massacre a eu lieu, est protégée uniquement par Sea Shepherd. Personne d'autre ne s'y aventure la nuit en dehors des braconniers qui s'y livrent à un véritable carnage en notre absence. 57 cadavres de tortues y ont été recensées par le REMMAT depuis janvier.

Nous préparons actuellement notre retour sur place cet été pour reprendre les patrouilles anti braconnage, sur Papani et sur d'autres plages de Mayotte. En espérant avoir un jour les moyens d'assurer une présence à l'année sur l'ile, seule façon d'endiguer le braconnage.

Les braconniers, dont l'un est multirécidiviste était employé par l'État pour protéger les tortues. Nous dénoncions l'année dernière le manque de motivation de certains gardiens qui ne faisaient pas leurs patrouilles et qui allaient jusqu'à camoufler les cadavres retrouvés au petit matin. L'Etat doit de toute urgence revoir le casting de ces équipes. Voir notre article à ce sujet : https://nyamba.seashepherd.info/…/art…/18-news-11092018-fr-01

Le jugement fait état d’un 1 an ferme pour le gardien qui a été conduit en prison, et le second a eu une peine de 6 mois de sursis avec Travail d'intérêt général.

Des peines bien faibles au regard des crimes commis.