Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation

Fields cannot be empty

APPEL A LA MOBILISATION POUR LES DAUPHINS ET POUR LES BARS

CONSULTATION PUBLIQUE OUVERTE JUSQU’AU MARDI 22 OCTOBRE : NON AU CHALUTAGE SUR LE PLATEAU DE ROCHEBONNE !!!

Samedi 12 Octobre 2019

CONSULTATION PUBLIQUE OUVERTE JUSQU’AU MARDI 22 OCTOBRE : NON AU CHALUTAGE SUR LE PLATEAU DE ROCHEBONNE

Le plateau de Rochebonne (situé au large l’île de Ré) est un site de plus de 9700 hectares qui héberge de nombreuses espèces telles que les dauphins communs, les grands dauphins, les marsouins communs, les globicéphales noirs, les requins pèlerins, mais aussi de nombreux oiseaux marins. Une biodiversité fragile qui fait de ce plateau une zone spéciale de conservation Natura 2000.

Un site protégé ? Encore une fois, sur le papier seulement ! Tous les deux ans depuis 1978, les activités de pêche pélagique (normalement interdites) sont autorisées sur une période de deux mois, du 1er décembre au 31 janvier.

Pourquoi ? Parce qu’en hiver, ce site est aussi une zone de reproduction pour le bar. Intéressante pour des pêcheurs sans scrupule qui ne voient aucun inconvénient à pécher une espèce qui ne pourra pas se reproduire. En plus des bars, ce sont aussi de nombreux dauphins qui sont capturés et tués par les chalutiers (entre autres navires de pêche)

Durant 60 jours, ce sont donc 34 chalutiers qui seront autorisés à pêcher en bœuf (filet remorqué par deux navires), une méthode particulièrement mortelle qui revient à trainer dans l'eau un filet en forme d'énorme entonnoir sur plusieurs centaines de mètres qui capture tout sur son passage, un piège particulièrement dangereux pour les dauphins que nous avons documenté à plusieurs reprises. Cette méthode devrait être STRICTEMENT INTERDITE !!!

Ne soyons pas dupes : si l’arrêté avance des mesures qui semblent en apparence aller dans le bon sens et en amont du déploiement du plan d’action de protection des cétacés, il n’en est rien.

- « L’équipement de dispositif dissuasif acoustique est rendu obligatoire pour éviter l’entrée des mammifères marins dans le chalut » : quand bien même ce dispositif (Pingers) fonctionnerait à 100% – ce qui est loin d'être le cas - cela reviendrait à chasser ces prédateurs naturels de leur lieu de vie et à piller leurs ressources.

- « L’embarquement d’observateurs de pêche sera encouragé à bord des navires ». Rien de nouveau, aucune surveillance à bord n’est obligatoire. Elle est simplement encouragée. Les déclarations de « prises accidentelles » seront comme toujours, celles que voudront bien transmettre les pêcheurs. (Aucun système de vidéo embarqué n’est imposé non plus)

A une époque où nous frôlons un peu plus chaque jour le point de non-retour, autoriser ces activités de pêche dans un site aussi précieux que le plateau de Rochebonne est une aberration, d'autant plus que d'autres activités de pêches y sont autorisées le reste de l'année. Les captures n'ont rien d'accidentelles à partir du moment où les filets sont déployés sur les lieux de vie des espèces non ciblées.

La présence des chaluts sur le plateau de Rochebonne doit être interdite chaque année et tout au long de l’année !

Vous aussi, participez et répondez et partagez la consultation publique avant le 22 octobre sur le lien suivant (et en suivant les étapes indiquées à la suite du lien)

http://www.dirm.sud-atlantique.developpement-durable.gouv.f…

- cliquez sur le lien ci-dessus qui ouvrira la page du ministère
- cliquez sur "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser." (lien en bleu au milieu de la page)
- le lien ouvre directement votre boîte mail
- écrivez le mail avec en objet « Arrêté préfectoral portant ouverture de la pêche au chalut pélagique sur le plateau de Rochebonne entre le 1er décembre 2019 et le 31 janvier 2020 », et indiquez dans le corps du mail "Non au chalutage sur le plateau de Rochebonne. La présence des chaluts doit être interdite chaque année et tout au long de l'année"

IMPORTANT: pour que votre mail soit pris en compte, il faut le signer (prénom+nom)