Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation

Sea Shepherd obtient la condamnation des marins pêcheurs AGNES père et fils au tribunal maritime de Bordeaux

Sea Shepherd obtient la condamnation des marins pêcheurs AGNES père et fils au tribunal maritime de Bordeaux

Vers la fin de l'impunité.

Vendredi 12 juin 2020, le Tribunal maritime de Bordeaux a déclaré coupables Monsieur Vincent AGNES et son fils Julien, marins pêcheurs professionnels, des faits de violation de la réglementation en matière de pêche et de mise en danger de la vie d’autrui.

Le père et le fils ont tous deux été condamnés à 5 000 € d’amende, dont 3 000 € avec sursis.

Les deux pêcheurs étaient poursuivis à la suite d’une plainte déposée par Sea Shepherd en janvier 2018 ; pour pratique de la pêche au filet maillant encerclant dans la bande des 300 mètres.

Cette technique, qui consiste à s’approcher très près de la côte à grande vitesse et à encercler les poissons est particulièrement critiquable, d’une part en raison de son impact écologique et d’autre part, du fait des risques qu’elle fait encourir à l’ensemble des usagers du littoral.

Il est à noter que lors du procès, des témoins de la défense ont tenu des propos pour le moins surprenants, surtout au regard de leurs fonctions respectives. Ainsi, Serge LARZABAL Président du Comité local des Pêches pendant 21 ans a affirmé à la barre ne pas connaitre lui-même la réglementation applicable sur le sujet - et deux sénateurs Messieurs Pierre Medevielle et Éric jean Michel KERROUCHE ont tenté d'expliquer au juge que ce genre de comportement est normal et acceptable venant de pêcheurs dans le cadre de leur activité. Une forme de droit à l'impunité en somme.

Bien que AGNES père et fils aient relevé appel de leur condamnation, SEA SHEPHERD espère que celle-ci, sonnera le glas, de cette méthode de pêche, laquelle ne peut être réalisée qu’à la condition de violer les règles élémentaires de prudence et de sécurité.

Cette décision du Tribunal par le message qu’elle adresse aux professionnels, et augure un répit pour la faune du littoral et en particulier pour le bar, première victime de la pêche au filet maillant encerclant.

Au-delà, cette décision constitue le premier pas vers la fin de bien trop nombreuses années de tolérance et de permissivité de la part des acteurs du secteur.

Il fait passer le message d’une impunité révolue, et Sea Shepherd y veillera.