Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation

Opération Sola Stella 2017-2018 : Un braconnier notoire de légine arrêté par la garde côtière libérienne avec l’aide de Sea Shepherd

Mercredi 21 mars 2018

Un navire braconnier de légine antarctique et australe, célèbre pour avoir pillé l'Antarctique, a été arrêté le 13 mars dans les eaux du Libéria par la garde côtière libérienne avec l’aide de Sea Shepherd.

La force d'intervention anti INN de Sea Shepherd aux côtés des garde-côtes libériens pour l'abordage du F/V Hai Lung. Photo de Katie Mahler/Sea ShepherdLa force d'intervention anti INN de Sea Shepherd aux côtés des garde-côtes libériens pour l'abordage du F/V Hai Lung. Photo de Katie Mahler/Sea Shepherd

Le F/V Hai Lung, connu de la Commission pour la conservation de la faune et la flore marines de l'Antarctique (CCAMLR) sous son ancien nom 'Kily', transitait par les eaux libériennes quand il a été arraisonné et inspecté par des garde-côtes libériens travaillant aux côtés de l’équipage de Sea Shepherd à bord du navire de patrouille Sam Simon.

Opérant sous une multitude de noms, dont 'Yele', ‘Ray’, ‘Kily’, ‘Constant’, ‘Tropic’ et ‘Isla Graciosa', le F/V Hai Lung est un bateau de pêche tristement célèbre figurant sur la liste noire de plusieurs organisations régionales de gestion de la pêche (ORGP) dont CCAMLR, SEAFO et NEAFC.

En conséquence, le navire s'est vu refuser l'accès au port au Togo et en Angola, et des sources non officielles affirment qu'il a été détenu au Nigeria pour avoir pénétré dans les eaux nigérianes sans autorisation l'année dernière.

Une fois à bord du F/V Hai Lung, l'agent de la garde côtière libérienne chargé de l'abordage a eu accès à des documents falsifiés alléguant que le F/V Hai Lung était immatriculé en Indonésie comme un navire de pêche.

Le certificat de nationalité aurait été délivré le 8 août 2017 à Jakarta, en Indonésie, par un haut fonctionnaire du ministère des transports qui avait depuis longtemps été réassigné à un autre poste gouvernemental. Le ministère indonésien des affaires maritimes et des pêches n'a aucune trace de ce navire dans sa base de données.

Le faux certificat de nationalité fait du F/V Hai Lung un navire “sans nationalité”, exposé aux saisies n'importe où, y compris en haute mer.

La garde côtière libérienne sécurise le F/V Hai Lung. Photo de Katie Mahler/Sea ShepherdLa garde côtière libérienne sécurise le F/V Hai Lung. Photo de Katie Mahler/Sea Shepherd

Sur ces bases, comprenant de nombreuses autres infractions, dont un soupçon de corruption de la police de sécurité maritime pour échapper à la justice nigérienne, la garde côtière libérienne a décidé d'arrêter le F/V Hai Lung et le détient dans la base de la garde côtière au port de Monrovia en attendant une enquête plus approfondie”, a déclaré l'honorable Daniel Ziankahn, Ministre libérien de la Défense nationale.

L'esquif de Sea Shepherd assiste la garde côtière libérienne à la poursuite du F/V Hai Lung. Photo de Sea ShepherdL'esquif de Sea Shepherd assiste la garde côtière libérienne à la poursuite du F/V Hai Lung. Photo de Sea Shepherd

Le propriétaire du F/V Hai Lung serait l'espagnol Argibay Perez, braconnier notoire de légine, appartenant à la “mafia galicienne”, inculpé pour plusieurs crimes à La Réunion et en Australie. En 1999, la Cour suprême d'Australie-occidentale, qui condamnait M. Perez à une amende, concluait : “le prévenu a commis six infractions qui sont de nature grave et pour lesquelles le niveau de criminalité est élevé”.

M. Argibay Perez est également lié au F/V Viking, un navire qui a été placé sur la Liste mauve d'Interpol en 2013 avant d'être arrêté et coulé par la Marine Indonésienne en 2016.

"A bord du F/V Hai Lung, la garde côtière libérienne a découvert un registre de contacts sur lequel figurent plus d'une douzaine de braconniers notoires de légine, dont deux braconniers de légine australe connus sous le nom les "Bandit 6" : le F/V Viking et le F/V Thunder, tous deux sur Liste mauve d’Interpol avant qu'ils ne soient détruits. Ce dernier a été poursuivi par mon équipage et moi-même pendant 110 jours avant qu'il ne coule dans le Golfe de Guinée en avril 2015. Sachant que l'Indonésie est une figure de proue mondiale dans la lutte contre la pêche illégale, il est à la fois osé et insultant que le F/V Hai Lung ait tenté de falsifier des documents indonésiens", a déclaré Peter Hammarstedt, Directeur des campagnes de Sea Shepherd Global.

Le capitaine du F/V Hai Lung interrogé par les garde-côtes libériens. Photo de Sea ShepherdLe capitaine du F/V Hai Lung interrogé par les garde-côtes libériens. Photo de Sea Shepherd

Le F/V Hai Lung en détention à côté du F/V Labiko 2, autre braconnier notoire arrêté il y a quatre mois. Photo de Katie Mahler/Sea ShepherdLe F/V Hai Lung en détention à côté du F/V Labiko 2, autre braconnier notoire arrêté il y a quatre mois. Photo de Katie Mahler/Sea Shepherd